Handicap : les transports ne sont plus remboursés / AAH : coup de pouce et coups de ciseaux / La galère des étudiants handicapés

Le transport de son fils handicapé n’est plus remboursé : « J’ai cru à une blague »

Depuis le 1er octobre, les établissements de santé doivent prendre en charge un certain nombre de transports médicaux, dont le coût a explosé ces dernières années. Europe 1 rappelle que de cette réforme, la Sécurité sociale espère tirer 320 millions d’euros d’économies l’an prochain. Mais cette austérité forcée passe mal auprès des familles. Faute de moyens du côté des établissements, les transports ne sont en effet plus nécessairement remboursés pour les patients hospitalisés pour de très longues durées ou pour les malades en rééducation, par exemple. Ainsi, Nassira doit désormais payer pour que son fils Joakim, âgé de 19 ans et lourdement handicapé, puisse rentrer à la maison le week-end. Sur Europe 1, elle avoue avoir d’abord « cru à une blague ». Face à cette situation, les familles concernées ont déjà lancé une pétition en ligne, que vous pouvez signer. (lire la totalité de l’article et écouter le reportage d’Europe 1)

AAH : un coup de pouce… et des coups de ciseaux

Pour lutter contre la pauvreté des personnes handicapées, le gouvernement s’apprête à revaloriser l’AAH. Mais il gèle le plafond pour les couples, supprime le complément de ressources et désindexe l’allocation de l’inflation. Le site faire-face.fr fait le point et se réjouit : « l’allocation adulte handicapé (AAH) va augmenter de 41 € en novembre 2018, pour passer de 819 à 860 €. Puis elle va encore gagner 40 € un an plus tard. Fin 2019, le montant de l’allocation adulte handicapé atteindra donc 900 € ». Mais il y a des sérieuses limites :  1. L’AAH ne sera plus indexée sur l’inflation en 2019 et 2020. 2. Le plafond pour les allocataires de l’AAH en couple est gelé. 3. Le complément de ressources va disparaître. Vous pouvez prendre connaissance du détail de ces mesures sur le site faireface.fr

La galère des étudiants en situation de handicap

Un article du Monde (pas de lien car réservé aux abonnés) explique : « entre 2005 et 2017, le nombre d’étudiants en situation de handicap a été multiplié par 3,5. Une hausse qui cache une inégalité d’accès à des études longues ».  « La difficulté d’accès aux études supérieures réside souvent dans un problème d’information et de communication avec l’administration ». Cela peut aussi provenir d’un manque d’information de la part de la famille de l’étudiant. Il est bon de savoir que Handi-u.fr est le site de référence pour les étudiants en situation de handicap. Il recense notamment les conditions d’accessibilité et d’accompagnement de chaque université.

 

Photo : Association « Les Ptits Loukoums» qui a lancé la pétition sur les transports de personnes handicapées

 

sélection des articles réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :