Femmes sans abris à Paris / Moins d’emplois aidés, plus de souffrance sociale / Bébé secoué : 2 ans de prison

  • Le Samu social de Paris sensibilise sur la situation des femmes sans-abri : Chaque jour, 3 femmes seules sur 4 qui appellent le 115 de Paris ne trouvent pas de place d’hébergement. « La dernière fois que j’ai eu une place pour dormir, c’était il y a 15 jours, et quand t’es pas prise dans le bus, c’est la galère qui commence » …/… « La nuit t’es une proie. Du coup, tu es obligée d’être invisible pour te protéger. » Le journal L’Humanité explique que le nombre de femmes isolées sans-abri augmente et les dispositifs d’accueil sont souvent moins adaptés parce que traditionnellement prévus pour des hommes, d’où un manque chronique de places pour des femmes.
  • Baisse des emplois aidés : «On va accroître un peu plus la souffrance sociale» : Alors que les députés ont  débattu cette nuit de la réduction drastique des emplois aidés, Jean-Baptiste de Foucauld, ancien haut fonctionnaire de Bercy et auteur de plusieurs rapports sur le retour à l’emploi, dénonce une mesure injuste. Il alerte sur les dégâts sociaux prévisibles d’une mesure à rebours complet de la philosophie revendiquée par Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle. Libération lui a donné la parole.
  • Deux ans de prison pour avoir secoué son bébé : En 2015, le père a violemment secoué son fils âgé de 13 mois. Sa mère a préféré se murer dans le silence plutôt que d’alerter les autorités judiciaires. Tous deux ont été lourdement sanctionnés. Le couple était suivi par les services sociaux.

et aussi

 

Photo :  Myriam témoigne sur le site du Samu Social de Paris

Revue de presse et sélection des articles réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre

 

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :