Etudiants, Formateurs et professionnels ensemble à Nantes (Rezé) pour s’informer sur les projets de refonte des formations

Le grand amphi des nouveaux locaux de la Cité de la formation santé/social Marion Cahour à Rezé (Nantes) a fait salle comble avec des travailleurs sociaux venus en nombre pour s’informer dans le cadre du mouvement national qui est en train de se construire et qui est désormais intitulé  « Debout pour nos métiers »

ambiance studieuse avec une attention soutenue comme vous pouvez le constater

reu arifts hier

Cette mobilisation est la conséquence d’une réforme des formations sociales en préparation qui doit être annoncée lors des Etats Généraux du travail social en mai ou juin 2015. Initiée par l’UNAFORIS (Union Nationale des Associations de formation et de recherche en intervention sociale), c’est aujourd’hui la Commission professionnelle consultative du travail social et de l’intervention sociale (CPC)  qui est à l’œuvre. Les dernières hypothèses de « réarchitecture des diplômes » sont perçues comme très inquiétantes et alarmantes. Il est à l’étude actuellement une disparition des diplômes d’Etat existants au profit d’un diplôme unique de travailleur social par niveau d’étude. Les derniers éléments  préconisent la création d’une formation post-bac en deux ans (au lieu de 3 ans comme actuellement).

 la 3ème année de formation actuelle pourrait devenir « optionnelle » et serait orientée vers la coordination de projets, encadrement d’équipe… et donnant un niveau licence. Le projet s’oriente donc vers un modèle susceptible de transformer de façon profonde la construction des identités professionnelles   d’une centaine d’années d’histoire, de culture, d’expériences…

S’il se réalise, il y a un réel risque d’une déqualification globale du niveau de formation des travailleurs sociaux intervenants directement auprès de la population, une disparition des professions d’éducateur, d’assistante sociale et de conseillère en économie sociale et familiale et leur regroupement en un seul métier de « travailleur social » avec  des conséquences directes  sur l’employabilité des professionnels  et des étudiants actuellement en formation.

Suite à sa prochaine réunion du 15 décembre, la Commission Paritaire Consultative doit remettre ses conclusions au Ministère qui pour l’instant n’a validé aucune option. d’ici là une manifestation nationale est prévue à Paris le 12 décembre prochain. Des rassemblements vont aussi être organisés au même moment dans plusieurs villes pour celles et ceux qui ne pourront pas se déplacer.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.