Educateurs spécialisés au plus près d’enfants autistes / L’Europe impose un meilleur congé parental / Protection de l’enfance : #besoinderepères

Educateur spécialisé : un métier (en libéral) au plus près des enfants autistes

le journal Corse Matin nous parle d’un couple d’éducateurs qui a fait le choix de travailler spécifiquement auprès des enfants autistes. Mais particularité de cette approche et non des moindre, les éducateurs interrogés ont choisi de s’installer en libéral. « C’était une façon de nous rapprocher de nos familles, mais aussi de répondre à une demande sur un territoire (La Corse) qui n’est pas forcément bien doté en la matière. Il y a beaucoup de demandes mais peu d’institutions. Et même si les associations et notamment le collectif, essaient de faire bouger les choses et de monter un projet, cela reste très long à se mettre en place. » Les interventions à domicile des éducateurs spécialisés sont prise en charge par les parents, au travers de chèques emploi-service, « même si la MDPH intervient pour les aider. Mais cela reste un gros effort financier pour les familles, alors qu’elles voudraient davantage d’accompagnement pour le bien-être de l’enfant, et pour pouvoir souffler un peu de temps en temps. » (lire l’article de Corse matin)

L’Europe impose à la France un congé parental mieux rémunéré

La France a quelques années pour mettre en place un congé parental de deux mois pour chaque parent rémunéré à un niveau équivalent aux indemnités journalières, soit 50 % du salaire. Le journal La Croix indique qu’ « À l’issue de longues discussions, et d’un bras de fer avec les États membres, le Parlement européen a donné son feu vert, le 4 avril, à l’adoption d’une directive qui pourrait changer la vie des familles »  Cette direcive a été adoptée contre l’avis de la France, alors qu’il s’agit d’un texte essentiel   sur « l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée des parents et aidants ». Il doit désormais être transposé dans les cinq ans dans chaque pays de l’Union européenne. Bien évidemment cette transposition entraînera alors une révision de fond en comble des règles du congé parental. (lire l’article de La Croix)

L’accompagnement des jeunes majeurs issus de l’aide sociale à l’enfance le projet de loi mis à l’ordre du jour de l’Assemblée

Dans un tweet, Brigitte Bourguignon fait état de sa proposition de loi visant à renforcer l’accompagnement des jeunes majeurs vers l’autonomie, qui avait été adoptée par la commission des affaires sociales de l’Assemblée en juillet dernier. Le bureau de l’assemblée l’a mise à l’ordre du jour. cette proposition  portée par la majorité des députés  LREM , sera examinée en séance publique le 6 mai prochain.

les 12èmes assises de la protection de l’enfance : #besoinderepères

Elles se dérouleront le jeudi 4 et le vendredi 5 juillet 2019 au Parc Chanot de Marseille. Le thème retenu cette année concerne le besoin de repères (et non de repaires).  Quels sont pour les uns et pour les autres les repères les plus impérieux à consolider, à construire (voire à déconstruire) ? C’est la question posée par la problématique de ces journées. Coté professionnels , le constat est paradoxal. D’un côté, le constat est celui d’un désarroi, d’un malaise profond aux causes multiples dépassant la seule question des moyens face à des besoins de plus en plus diversifiés. Coté jeunes et familles, . »Encore trop de personnes sortant de l’Aide Sociale à l’Enfance déplorent un parcours de vie très difficile à l’âge adulte. Encore trop de personnes sortant de l’Aide Sociale à l’Enfance témoignent avoir souffert de parcours en protection de l’enfance très chaotiques. (c’est le moins que l’on puisse dire… Mais on ne parle toujours pas des réussites professionnelles, des beaux parcours de vies accomplies. Pourtant cela existe aussi… Tant du coté des professionnels éducateurs, assistants familiaux que des jeunes et des familles qui ont été effectivement soutenus) (télécharger ici le programme détaillé des assises nationales de la protection de l’enfance)

et aussi

Seine-et-Marne. Une éducatrice de Provins victime d’une tentative d’étranglement

le personnel du foyer Alizé de Provins, qui accueille des mineurs en difficulté ou en danger confiés par leur famille ou par mesure judiciaire au service de l’Aide sociale à l’enfance (ASE), a fait grève vendredi dernier. Il réclame des effectifs supplémentaires et une meilleure sécurité au travail. Une éducatrice aurait été victime d’une tentative d’étranglement alors que deux adolescents se battaient. Elle a porté plainte et le commissariat de Provins est en charge de l’enquête. Au cours des dernières semaines, les violences se seraient multipliées dans l’établissement, notamment au sein d’un des quatre pavillons  de l’établissement. « Sur une vingtaine d’éducateurs, sept sont actuellement en arrêt maladie », déplore la CGT qui soutient le mouvement. (lire l’article dans actu.fr)

La sélection des articles a été réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre (merci à elle pour sa veille professionnelle)

photo Oleiade « Artistes, autistes, il n’y a qu’une lettre » Prise en juin 2011  Certains droits réservés

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :