Des parrains pour accompagner les enfants placés / Enfance : les réponses sociales se tendent / Testé pour vous : être éducatrice spécialisée /

  • Des parrains pour accompagner les enfants placés : Le constat révèle une forme de double peine. Les jeunes placés à l’Aide sociale à l’enfance (ASE) ont nettement moins de chance que les autres de décrocher un diplôme. Selon des données européennes recueillies dans cinq pays, seuls 8 % de ces jeunes confiés aux services sociaux afin de pallier les défaillances familiales ont accès aux études supérieures, soit cinq fois moins que les autres. Afin d’y remédier, l’Union européenne lance en cette rentrée une opération commune dans cinq États membres (France, Autriche, Espagne, Croatie, Allemagne)
  • Alerte danger : les réponses sociales se tendent ou s’effritent.  Le Monde alerte dans son édition du 13 septembre, sous la plume de J.B Jacquin : « De plus en plus de mineurs sont emprisonnés ». De fait l’augmentation des moins de 18 ans en prison est spectaculaire : plus 16,6 %. Au 1er aout 2017, ils étaient 876 (788 en Métropole et 88 en Outre Mer) pour 746 au 1 août 2014 et 743 au 1 août 2015. A regarder de près (2) l’accélération semble se jouer en février-mars 2017 où l’on passe de 758 en janvier à 849 au 1er avril (675 M et 84 OM). Indéniablement il se passe quelque chose, spécialement sur les mineurs (le blog de Jean Pierre Rosenczveig ancien juge des enfants)
  • « J’ai testé pour vous… être éducatrice spécialisée » : Le magazine Madmoizelle a  publié il y a un peu plus d’un an déjà  un reportage qui présente la profession d’éducatrice spécialisée.  Cette article s’adresse aux jeunes femmes ou jeunes filles qui  souhaitent s’orienter vers un métier d’aide et de soutien. Il y a des erreurs dans cet article mais notamment sur le financement de la formation, mais le point de vue qui est développé est intéressant. J’aime beaucoup la conclusion de cet article :  » On oublie vite la fatigue et la galère face au sourire d’un enfant qui a adoré la balade au parc que vous lui avez proposé, face au « merci » sincère d’une personne que vous avez aidée à sortir de la rue, ou à contrôler ses addictions… Ou quand un parent vous dit qu’il est prêt à se remettre en question pour s’occuper de son enfant.  Être éduc, ça vous change, ça rend plus ouvert•e d’esprit, plus réfléchi•e sur le rapports aux autres, on se remet en question et on évolue tous les jours. On encaisse des coups durs pour mieux affronter les suivants, on apprend à être tenace et sûr de soi, et surtout on peut faire beaucoup avec pas grand-chose !« 

et aussi

  • Pierre Bonjour : Introduction à la démarche éthique dans le travail social : « c’est un livre qui a mûri pendant 10, 15, 2 ans peut-être et que je me suis autorisé à écrire assez récemment »… Oui nous avons bien besoin que des pratiques éthiques mais pas seulement dans le champ du travail social. L’auteur propose aux acteurs sociaux une balade tranquille, mais passionnée, dans des domaines réputés abstraits, voire difficilement accessibles, pour les convaincre que, derrière les « grands mots » (éthique, morale, déontologie, valeurs etc.), il y a des questions et des situations qu’ils côtoient régulièrement.

https://www.youtube.com/watch?v=B9br8I_GfPg

 

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :