De la résistance passive contre la circulaire Collomb / Protection de l’enfance : Rien ne va plus à Manosque et en Haute Garonne

  • «Contre la circulaire sur l’hébergement d’urgence, nous ferons de la résistance passive» : Avec d’autres associations, le directeur de la Fédération nationale des acteurs de la solidarité (Fnars) Florent Guégen a été reçu hier après-midi à Matignon. Le 12 décembre, malgré la contestation des acteurs associatifs, Gérard Collomb a bien signé cette circulaire. Alors que la politique migratoire française se durcit, le gouvernement Premier ministre Edouard Philippe tente de calmer le jeu. Le directeur de la FAS a envoyé un tweet à l’issue de la rencontre avec le 1er Ministre : « maintien de la circulaire de contrôle dans les CHU : Déception et mobilisation des associations !« . Vous pouvez télécharger la circulaire en cause ici
  • [Manosque] En grève, les salariés du Centre Médico-Social expriment leur ras-le-bol :  «Aujourd’hui le personnel du territoire de Manosque ne peut plus cautionner le défaut de protection pour les enfants en danger qui sont confiés au Département dans le cadre judiciaire et administratif».  Surcharge de travail, remplacements non effectués, maladies professionnelles, burnout… sont autant de conséquences vécues par les assistantes familiales et les référents, résultant selon les grévistes d’une «désorganisation qui dure depuis trop longtemps». «Faute de places d’accueil, les enfants en danger restent chez leurs parents. Les assistants familiaux doivent déjà faire face à des dérogations de plus en plus nombreuses et devenues la norme. Un assistant familial est agréé pour 1 à 3 enfants en général. Aujourd’hui ils peuvent accueillir jusqu’à 6 enfants sans cohérence dans la problématique des enfants accueillis !»
  • Trop d’enfants en difficulté sans prise en charge, le Collectif Enfance 31 tire la sonnette d’alarme : A l’approche de Noël, des milliers d’enfants ne seront pas à la fête. Le Collectif Enfance 31 (Haute Garonne) qui regroupe des éducateurs, des psychologues, des assistantes sociales, des juges pour enfant, des avocats, lance un cri d’alarme. Faute de moyens suffisants, le Conseil Départemental et la Protection Judiciaire de la jeunesse n’arrivent plus à répondre aux demandes de placement des enfants confrontés à la violence familiales, à des carences d’éducation familiale, au handicap ou à des problèmes de délinquance. Les parents d’enfants handicapés sont démunis quand ils s’adressent à la Maison Départementale des personnes handicapées, ils n’ont pas toujours de réponse…
  • Grenoble. La Ville propose gratuitement des logements vides aux SDF : La Ville de Grenoble expérimente un nouveau moyen pour venir en aide aux sans domicile fixe. Elle a signé en novembre dernier des conventions avec des SDF pour leur permettre d’occuper des maisons vides destinées à la démolition, rapporte France Bleu. Il s’agit d’occuper temporairement des logements préemptés par la commune dans le cadre d’un projet immobilier mais dont les travaux n’ont pas commencé.

et aussi

  • Violences conjugales. À l’écoute des enfants : Depuis quelques mois maintenant, l’association Adalea porte une attention toute particulière aux enfants dont la mère a été victime de violences conjugales. Le projet « Histoire de dire » a été créé afin de leur permettre de libérer leur parole, de jouer, de s’apaiser…  Rappelons qu’en France, une femme sur dix est battue. Un constat d’autant plus alarmant que bien souvent, les enfants sont également emportés dans ce tourbillon de violence. Témoins ou victimes, ils assistent à un bouleversement total de leur famille.

 

photo : Gérard Collomb lorsqu’il était au parti socialiste Photo Rémi Desert Certains droits réservés  

 

Revue de presse et sélection des articles réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: