DALO : 124.000 ménages relogés, 55.000 en attente / Un préjugé : le « cancer » de l’assistanat / être a.s. à St Barth’

  • Mal-Logement – 124.000 ménages « Dalo » ont pu accéder à un logement depuis 2008, mais 55.000 sont en attente  : Dans son 11e rapport sur la mise en œuvre du droit au logement opposable, le comité de suivi de la loi Dalo souligne que « le droit au logement opposable peine à être respecté » dans la mesure où 55.000 ménages reconnus au titre du Dalo sont en attente d’une proposition de logement depuis 1 à 8 ans. Ces ménages se concentrent dans 18 départements : tous les départements d’Ile-de-France, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Var, le Rhône, la Loire-Atlantique, le Nord, la Haute-Garonne, la Gironde, l’Hérault, la Guyane, la Réunion et la Haute-Savoie.
  • Le « cancer » de l’assistanat : origine d’un préjugéYves Faucoup nous rappelle que « Le journal Le Monde a publié samedi dernier un dossier intitulé « Pauvres de nous », avec un très long article sur les procureurs de l’assistanat ainsi que sur la pauvreté aux USA (« Assistanat : ‘la reine des allocs’ est américaine »). L’article, qui fait l’historique de ce préjugé, au final, vise essentiellement Laurent Wauquiez et n’évoque pas le Front National, qui ne s’est pas privé récemment encore de stigmatiser les « assistés » mais a, sur ce sujet, pour le moment en tout cas, levé le pied, préférant cibler les migrants et les réfugiés. L’article se conclut sur le fait, selon Patrick Savidan, philosophe, [président de l’Observatoire des inégalités], que les vrais assistés, c’est-à-dire ceux qui vivent massivement des subsides de l’État ce sont des privilégiés captant des subsides publics et bénéficiant de bien plus d’avantages que ne peuvent en obtenir les plus pauvres.
  • Après Irma, les « mille vies » d’une assistante sociale de Saint-Barth’ : En à peine un mois, trois ouragans se sont abattus sur les Antilles.  Interrogée par Olivier Bonnin, Sandrine Reynal les a vécus à Saint-Barthélemy, en tant qu’assistante sociale. Et sur « l’île des stars » désormais « désastrée », son service social a choisi de concentrer ses aides auprès des vieux habitants démunis qui ont perdu leurs toits. Son témoignage.
  • Elle menace et agresse les travailleurs sociaux, les soignants, les gendarmes… et un agent SNCF ! Une vingtaine de faits, impliquant 19 victimes, étaient reprochés à cette femme de 27 ans : violences (une travailleuse sociale a reçu un coup sur la tête), crachats, insultes et menaces sur tous ceux qui lui résistent, soit les assistantes sociales, éducateurs spécialisés, infirmières, gendarmes et contrôleurs SNCF. Son principal grief tient au placement de son enfant de 18 mois, en septembre 2016. Convaincue qu’il s’agit d’un placement abusif, décidé par des travailleurs sociaux qu’elle prétend racistes  ! Les travailleurs sociaux sont très perturbés par ces flots de menaces, au point que des services restaient fermés à clé, que le CMS a recruté des vigiles par mesure de sécurité. Une expertise psychiatrique a constaté une altération du discernement de l’accusée provenant d’une psychose schizophrénique.  Elle a été condamnée à 20 mois de prison dont 10 mois avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans avec une obligation de soins…

et aussi

  • La précarité dans l’enfance conduit à procréer plus rapidement (!) Procréer avant de mourir ! Telle semble être la stratégie du corps humain lorsqu’il grandit dans un milieu précaire. En effet, un environnement considéré par l’organisme comme dangereux pendant la période juvénile l’amènera à procréer plus tôt et négliger sa santé. Un processus qui a pour objectif de privilégier les investissements à court terme par rapport au long terme face à un environnement hostile, et qui fait l’objet d’une publication internationale de l’Inserm qui conclue que « dans un environnement perçu comme hostile, l’organisme choisit une stratégie de préservation à court terme »

 

Revue de presse et sélection des articles réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre

 

photo : Service photo du Département du Val de Marne lors de la manifestation 115 – droit au logement – CAHL 94 (Comité Action Hébergement Logement 94) à Paris le 3 Septembre 2011.. Photos prise le ‎3‎ ‎septembre‎ ‎2011  par Alain Bachelllier   Certains droits réservés

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :