Covid-19 : le communiqué du Haut Conseil du Travail Social. « Comme toujours les travailleurs sociaux sont à la hauteur de la situation »

La Direction Générale de la Cohésion Sociale vient de publier un communiqué signé par Brigitte Bourguignon présidente du Haut Conseil du Travail Social. Le HCTS souhaite  envoyer un message de soutien à tous les acteurs du travail social et du développement social dans cette période de confinement.

Il salue l’engagement des travailleurs sociaux auprès de la population la plus fragile ainsi que leur action permettant la continuité de l’activité dans une logique de service public. Voici le texte de ce communiqué :

« La journée mondiale du travail social devait, comme chaque année, valoriser l’engagement des professionnels de l’action sociale au service de nos concitoyens. Face à la crise sans précédent que nous traversons, cette manifestation a dû être annulée mais l’hommage qui devait leur être rendu reste plus que jamais d’actualité ».

« Aux côtés des soignants, dont il faut saluer le courage et l’abnégation, les travailleurs sociaux poursuivent leur action auprès des personnes les plus fragiles. lls sont en effet nombreux à se mobiliser sans compter leur temps ni leurs efforts pour atténuer l’impact de l’épidémie et ses conséquences ; nombreux à s’investir sans réserves pour maintenir les services à nos concitoyens privés d’un logement fixe ; nombreux à s’impliquer auprès des enfants et des adolescents qui leur sont confiés dans le cadre de la protection de l’enfance ; nombreux à assurer la continuité d’activité au domicile ou dans les établissements hébergeant nos aînés ou accompagnant des personnes en situation de handicap ; nombreux enfin, dans des missions moins visibles, à poursuivre leur action en faveur des personnes isolées ou en difficulté.

« Les étudiants en travail social, avec l’appui de leur établissement de formation et en coordination avec les services de l’Etat en région, se mobilisent également pour venir en renfort des équipes de terrain en tension car fortement sollicitées. Cette démarche préfigure la constitution d’une réserve sociale, en miroir du dispositif de réserve sanitaire.

Comme toujours les travailleurs sociaux sont à la hauteur de la situation. Malgré la crise qui frappe notre Nation, ils incarnent, avec ceux qui prolongent leur action au service de la population, les plus belles valeurs de la République : la fraternité et la solidarité.

Dans quelques semaines, lorsque nous aurons vaincu le virus, les travailleurs sociaux seront de nouveau présents pour faire face aux conséquences de cet épisode douloureux et accompagner nos concitoyens en difficultés, comme ils le font quotidiennement en temps ordinaire.

Il sera important que nous soyons également à leur côté pour tirer les leçons de cette crise et continuer à les valoriser et à leur donner tous les leviers nécessaires pour accomplir leurs difficiles et indispensables missions.

C’est pourquoi le Haut Conseil du Travail Social souhaite saluer et envoyer un message de soutien à tous les acteurs du travail social et du développement social dans cette période de confinement décidée pour freiner l’extension de la pandémie Covid-19. »

Brigitte Bourguignon présidente du Haut Conseil du Travail Social

 

Photo : Affaires Sociales et Santé (flickr) Brigitte Bourguignon, lors de l(installation du Haut Conseil du Travail Social en juin 2016

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

15 réponses

  1. Bonjour a toutes tous..on ne peut pas dire ne t en déplaise Didier…que le Hcts soit indépendant du pouvoir….présidé par MMe Bourguignon ex députée socialiste qui a rejoint la macronie…
    Je crois egalement que certains membres sont nommés…? Les membres ont ils le choix des sujets travaillés pendant l année ? Ou ont ils une feuille de route ?….
    Bref….nous sommes ausdi des invisibles…les médias ne s interressent jamais a notre travail sauf pour nous faire porter des responsabilités qui ne sont pas les nôtres…si les associations nous cherchent c est que nous sommes beaucoup ( sauf ceux qui sont en protection de l enfance esat…..) confinés..enfermés..en télétravail…

  2. Merci bcp de cet article et ce message si touchant .
    Nous attendons également la reconnaisse par une prime de l’Etat pour ceux ou celles qui ont pu assurer la continuité du service public dans ces moments difficiles de notre histoire

  3. Merci de ce message, nous avons entendu cette semaine la secrétaire générale du secours populaire dire l absence des travailleurs sociaux auprès des familles en cette periode si difficile. C est tellement peu reconnaître l implication des services sociaux publics , associatifs qui se sont rapidement adaptés
    pour continuer a exercer leurs missions!!

  4. C’est bien de remercier les étudiants qui se mobilisent. néanmoins vous n’êtes pas sans savoir que cette année, 2020, se déroule le dernier DE avant réforme. et nous sommes tellement dans l’entre nous comme vous dites que nous ne connaissons toujours pas les modalités d’examen………Quel stress.
    2019-2020: des grèves +++++, une reforme, rattrapages selon les écoles et encore, le confinement depuis le 16 mars avec pour certains d’entre nous aucun suivi pédagogique…………………………………
    L’éducation nationale a déjà donné les modalités d’épreuve. qu’attendez vous? Il y a d’autres enjeux derrière des fins de contrats des recherches d’emploi etc…..bizarrement comme les bacheliers avec des responsabilités différentes.
    Personnellement j’ai 41 ans, j’ai 2 enfants à qui, il a fallut faire l’école à la maison, je suis en 3ème année de formation d’assistante de service social et le stress et les interrogations grandissent ce qui ne favorisent pas un confinement serein.
    A quand de vrais actes et non du blabla dire merci c’est bien, nous démontrer notre valeur par des actes c’est mieux.

    1. Bonjour.

      Je me permets d’apporter quelques précisions. Le HCTS ne représente pas le gouvernement qui lui décide. C’est une instance qui (normalement) se veut indépendante et ne peut que constater des faits et conseiller le ministre des Solidarités et de la Santé sur les enjeux et la réalité du travail social. Les groupes de travail ont un mandat qui est validé par une assemblée plénière. Les travaux sont donc très « cadrés ». Évidemment il y a des problèmes et la majorité des membres du HCTS en sont conscients. Les syndicats pour ne citer qu’eux tentent régulièrement d’intervenir au sujet des problèmes rencontrés par les professionnels et les étudiants.

      Actuellement des discussions sont en cours pour proposer une certification des diplômes qui ne lèse pas les étudiants de toutes les filières. Cela ne passe pas par le HCTS mais par les centres de formation et leurs représentants (UNAFORIS notamment). Les prises de décisions sont sans doute plus lentes car il y a une négociation alors que pour l’Éducation Nationale tout part d’en haut et le ministère s’adresse directement à ses agents : le corps enseignant pour une mise en œuvre décidée au sommet.
      Il n’existe pas de ministère du travail social ce qui peut aussi expliquer la lenteur de la décision qui passe par le ministre de la Santé (qui lui a actuellement un paquet de problèmes à gérer (qu’on soit d’accord ou pas avec la politique menée). Les centres de formation du travail social sont des structures privées associatives et c’est beaucoup plus compliqué à piloter car il faut tenir compte de filières et de structures différentes qui plus est sont dépendantes du financement des Régions.

      Enfin pour revenir sur le sujet de la prise de position du HCTS, nous tentons à chaque fois d’argumenter et de proposer quand cela est possible. Mais bien évidemment et vous avez raison, les paroles ne suffisent pas. Ce n’est pas suffisant mais ne rien dire me paraitrait encore pire. En tout cas sachez qu’il faut distinguer la parole du HCTS qui est une instance consultative, de celle du Gouvernement qui à ma connaissance n’a pas pris la parole sur l’actuel engagement des travailleurs sociaux.
      Bon courage à vous pour la suite.
      Bien Cordialement
      dd

  5. Bonjour et merci.
    Quelque soit leur statut, les assistantes sociales du travail interentreprises, qui sont en télétravail, continuent à accompagner les salariés des entreprises où elles interviennent habituellement. Leur positionnement, à la frontière vie professionnelle/vie personnelle, en fait un des acteurs de réussite de la reprise d’activité professionnelle lors du dé-confinement.

  6. merci pour cet article qui met l’accent sur l’engagement et l’implication sans faille de la majorité des travailleurs sociaux. Avec cette crise sanitaire et le confinement, leur rôle de lien avec les enfants, les parents, les jeunes majeurs isolés est essentielle, car parfois le TS est le seul référent.
    Je souhaiterai ajouter le rôle des administratifs qui, sont trop souvent oubliés. Ils secondent et soutiennent l’action sociale, et actuellement, sont également présents pour poursuivre leur mission, notamment d’accueil.
    Tous ont aussi le souci de l’après « covid19 », et comment le préparer pour soutenir au mieux les usagers après cette période très particulière.

  7. merci pour ces commentaires élogieux ………
    néanmoins aucune école de formation d’éducateurs n’est mobilisée pour venir en aide aux acteurs de terrain car elles sont fermées …… ou proposent pour certaines – de 2 euros de l’heure pour qu’un étudiant se mobilise et vienne en aide à sez collègues de terrain ……..
    mais il faut rester mobilisé

    1. Bonjour,
      Pour ma part j’ai eu des retours d’étudiants qui ont signé des CDD pour la période de remplacement qu’ils assurent. Il semble que les réalités soient différentes selon les établissements. ça pose effectivement problème. Bonne journée à vous. dd

  8. bonjour, merci pour les « travailleurs du social », ces « invisibles » que nous sommes, et pourtant souvent tellement engagés et impliqués, avec des salaires assez modestes, qui ont fait l’objet d’émissions à charge ces temps derniers. Ces émissions dénoncent des violences institutionnelles qu’il faudrait mieux analyser… pour ne pas transformer les acteurs en boucs émissaires… enfin voilà…

    Avec l’HCTS nous sommes quand même dans l’ « entre nous »
    ce message là gagnerait à se diffuser auprès du grand public et pas seulement en temps de crise, comme pour tous les secteurs non marchands, les services publics
    un formateur d’éducateurs spécialisés

    1. Bonjour, merci de votre commentaire. Je pense que vous avez raison. Nous sommes dans l’entre nous et il faudrait vraiment que ce type de déclaration dépasse notre milieu professionnel pour toucher le grand public ainsi que les élus nationaux…
      dd

      1. Bonjour,

        Sur les enjeux du travail social, notamment l’attractivité du métier qui passe par de meilleures rémunérations, de meilleures conditions de travail, une étendue de l’expertise avec une dominante forte en 3 ème année comme pour les AS (développement social), une réduction des tâches bureaucratiques, et une rationalisation des acteurs pour plus d’efficience (relation ministères/ARS/ écoles/régions) quelle est la feuille de route du HTS ?
        Car ce métier ne peut prospérer et évoluer si l’invisibilité des travailleurs sociaux perdure, d’autant que leur champ de compétence se complexifie, et que nombre d’entre eux sont découragés.
        Cordialement.

  9. Bonjour,
    merci beaucoup pour cet article. Je n’arrive pas à retrouver sur internet le communiqué complet. avez vous la possibilité de mettre le lien de la source ?
    merci beaucoup par ailleurs pour vos articles réguliers sur le travail social.

    1. Bonjour, le communiqué devrait être mis en ligne rapidement sur le site du HCTS mais cela ne semble pas le cas au moment où je vous réponds. Il a été envoyé aux rédactions comme par exemple à Lien Social, aux ASH, la Gazette, le média social… Il va circuler sur les réseaux. L’article reprend la totalité du communiqué (c’est ce qui est entre parenthèses)
      cordialement

      dd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :