25 % de Français renoncent à se soigner / Résidence alternée : l’APL et le RSA impactés / Violences familiales : des postes aux financements fragiles

  • Ces 25 % de Français qui renoncent à se soigner malgré les aides : Souvent, les personnes démunies  sacrifient la prise en compte de leur santé en premier pour subsister. Il existe pourtant des aides qui leur permettent de se soigner gratuitement, sans avoir à avancer de frais. Malheureusement, elles sont trop peu utilisées. Quant à l’Aide au paiement d’une complémentaire santé, le constat est encore plus frappant. Six à sept personnes éligibles sur dix n’y ont pas recours.
  • Les enfants en résidence alternée comptent pour le calcul de l’APL et du RSA :  En cas de résidence alternée, chaque parent peut bénéficier de l’APL au titre de la période à laquelle il accueille son enfant ainsi que de la moitié des majorations pour enfants du RSA. Dans deux décisions rendues le même jour, le Conseil d’Etat s’est prononcé sur les incidences de la résidence alternée pour le calcul de l’APL (aide personnalisée au logement) et du RSA (revenu de solidarité active).
  • Contre les violences familiales, des postes aux financements trop fragiles : Les femmes victimes de violences conjugales, notamment, peuvent trouver l’aide d’intervenants sociaux, au sein des commissariats ou des gendarmeries. Leur accompagnement est apprécié ; plus de 260 postes sont aujourd’hui financés. Mais les collectivités territoriales tendent désormais à s’en désengager.

et aussi

  • Vives critiques du Conseil national du numérique contre les récentes lois sécuritaires :  L’organe consultatif dénonce notamment des risques pour les libertés publiques et la sécurité informatique des internautes. « Législation après législation, la logique du soupçon semble l’emporter, écrit le CNNum. La notion de comportement tend à se substituer à celle d’activité : au nom d’une conception prédictive de la lutte antiterroriste, des individus pourraient être contraints non parce qu’ils prépareraient des crimes ou des délits, mais bien parce qu’ils seraient susceptibles d’en commettre. »

 

Photo issue du reportage vidéo de la voix du Nord sur le non recours : Carole Tourbier vit avec une pension d’invalidité à Lille : « je pensais que la CMU c’est pour… les gens  très très très malheureux »

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

2 réponses

  1. Bonjour Monsieur,
    je vous félicite pour votre blog.
    Et, je vous remercie beaucoup du fait que votre blog est très formateur.
    Je suis éducateur spécialisé dans un service départementale de protection à l’enfance.
    Votre blog me fait évoluer dans ma réflexion et pratique éducative.
    Cordialement.
    Luis

    1. Bonjour à vous,
      Merci beaucoup de votre message qui m’encourage à continuer. plus de 1400 personnes sont désormais abonnées à ce blog, cela « m’oblige » à une certaine rigueur quant au choix des articles. J’ai la chance d’aimer écrire. Etre lu est aussi un moteur qui me permet de continuer. Alors des messages comme le votre, c’est le top! Merci
      Bien cordialement
      D. Dubasque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :