Ce sont des hommes et des femmes comme nous … Un appel de l’IFSW pour agir maintenant !

« Nous sommes confrontés à une tragédie dans la mer Méditerranée. Des centaines d’hommes, de femmes, des enfants meurent en tentant de traverser la mer pour fuir la guerre, la pauvreté, la faim, les maladies et tenter de trouver un endroit plus sûr pour vivre ». Découvrez ici la prise de position de la Fédération Internationale de Travail social (IFSW) qui lance un appel à ses adhérents 

« Selon le HCR, la semaine dernière, 13.500 migrants ont été secourus en mer Méditerranée. L’an dernier, 3.500 migrants sont morts en tentant la traversée. Cette année, jusqu’à 1 600 sont morts. Et le 18 Avril 2015, nous avons eu connaissance d’une autre tragédie. Un bateau, avec 700 migrants, a chaviré dans les eaux libyennes au sud de l’île italienne de Lampedusa.

Ces tragédies sont incompatibles avec les droits de l’homme. Conformément au accords internationaux, les réfugiés doivent avoir le droit d’être protégés. C’est une autre tragédie pour nous, de constater qu’un député européen  affirme que l’Europe communautaire,  ses organisations, se sentent complètement inefficace pour gérer la situation. Ayant vécue de nombreuses expériences tragiques qu’elle a su surmonter  au cours de son histoire, l’Europe doit trouver des moyens efficaces d’intervention en réponse à cette tragédie et à celles qui sont semblables.

Bien sûr, cette situation n’est pas seulement une «question européenne». C’est  un problème mondial qui doit être pris en compte avec l’ensemble des acteurs concernés. Nous constatons des déséquilibres politiques, économiques, culturels et sociaux entre plusieurs régions du monde, ainsi qu’un un manque d’une stratégie commune parmi les leaders internationaux sur ces sujets. Les intérêts nationaux semblent remplacer la solidarité internationale

Et nous, les travailleurs sociaux qui sommes investis d’une mission de médiateurs et de promotion du respect des droits de l’homme, que pouvons-nous faire en plus qu’exprimer  notre colère?

Bien sûr, dans nos pratiques quotidiennes, nous rencontrons des difficultés pour faire face et répondre aux demandes des personnes en difficulté, tels les migrants, les mineurs isolés sans papiers, les déboutés du droit d’asile ou ceux qui attendent une réponse. Ces personne n’ont pas de  place dans la société ni la possibilité de s’exprimer. C’est pourquoi il est important de promouvoir et mettre en oeuvre des projets de recherche et dans le cadre de programmes universitaires de formation pour apporter aux futurs travailleurs sociaux (et aux travailleurs sociaux en exercice) plus de compétences sur ces sujets.

Nous sommes confrontés à une situation dramatique très urgente qui fait mal nous tous les défenseurs des droits de l’homme. Cela  doit également renforcer notre créativité, notre  persévérance et notre solidarité, afin que cessent ces tragédies !

Nous invitons les associations professionnelles de travailleurs sociaux, membres de la L’IFSW – Europe  à construire une stratégie de lutte contre ces tragédies injustes pour les migrants, tant au niveau national et qu’au niveau européen, en appelant à un dialogue avec les parlementaires européens. Il s’agit de  leur demander de s’inscrire dans une approche plus ferme et plus déterminé sur ce sujet en mettant cette question à l’ordre du jour de l’agenda européen dès MAINTENANT.

Aussi l’organisation de tables rondes avec des parlementaires, des informations actualisée, des débats ou encore la diffusion des initiatives dans nos  pays, sur cette question des «migrants plus de Méditerranée » devraient pouvoir circuler sur les réseaux sociaux, avec pour objectif de renforcer les consciences et l’engagement à lutter partout contre cette tragédie, aussi bien auprès des parlementaires que dans les forums sociaux qu’ils soient européens ou nationaux » .

C’est donc notre appel : Agissons !

Graça Maria André, IFSW  e.V. European Representative  Global Human Rights Commission gandre@net.sapo.pt

Gonca Polat, IFSW e.V. Europe Human Rights Commission  goncap@gmail.com

( ceci est une libre traduction de ma part de l’appel transmis aux associations professionnelles de travailleurs sociaux. Certains aspects peuvent être compris différemment aussi vous trouverez ici  le texte initial

Photo : UNHCR

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :