Brigitte Bourguignon, en marche à gauche / Maisons de retraites : une situation intenable / Ces ados qui refusent l’hyperconnection

  • Brigitte Bourguignon, en marche à gauche : La présidente du Haut Conseil du travail Social, ralliée à la dernière minute à Emmanuel Macron a longtemps affiché son soutien à Benoît Hamon. La députée du Pas-de-Calais. N’est-elle que la caution de gauche du « président des riches » ou la représentante, comme elle l’assure, d’une « ligne sociale offensive » ? » …/… « Son ralliement in extremis lui permet d’être réélue députée dans le Pas-de-Calais, puis de devenir présidente de la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale. Egalement présidente du Haut Conseil du Travail Social, Brigitte Bourguignon est aussi une militante associative active : elle a créé Les Paniers de la mer, qui recycle en aide alimentaire les invendus de la criée de Boulogne-sur-Mer. Elle veut porter une « ligne sociale offensive ». Elle n’hésite pas, ainsi, à dire du bien d’Adrien Quatennens, nouvelle star des « insoumis » à l’Assemblée : « On sent chez lui une grande intelligence, une forte maturité. »
  • Une situation « intenable » dans les maisons de retraite : En ce moment, Emmanuel Macron reçoit un abondant courrier concernant les personnes âgées. De la part de ceux qui s’occupent d’elles au quotidien. Le président de la République a ainsi été destinataire d’une lettre de l’Association des directeurs des maisons de retraite (AD-PA). Signée également par cinq centrales syndicales, cette lettre dénonce une situation « explosive et intenable ». « Nous avons le sentiment de glisser vers de la maltraitance imposée par nos tutelles », écrivent dans une autre  pétition en ligne (que vous pouvez signer)  Gaëlle Schwab, psychologue, et Claudine Champion, cadre de santé
  • Ces ados qui refusent l’hyperconnexion : Si,si ils existent ! 81% des 13-19 ans possèdent leur propre smartphone, selon l’édition 2017 de l’étude Ipsos «Junior Connect’». Selon cette même enquête, les jeunes de cette tranche d’âge passent en moyenne 15h11 par semaine sur internet… On s’en doutait un peu, les ados vivant sans smartphone et/ou sans réseaux sociaux sont donc bien loin d’être majoritaires. Parmi eux, se trouvent des «déconnectés» : « Résistant à l’appel des réseaux sociaux, Paul, 17 ans, qui vit en région parisienne. Lui est un repenti. Après quelques années de pratique de Facebook, il a arrêté et fermé son profil en juillet dernier: «Je trouvais que ça me prenait beaucoup trop de temps »…/…  « Comme chez les adultes en quête d’une « digital detox », les ados ont parfois besoin de se déconnecter. Cela peut même devenir une mode… « Dans mon lycée, quand j’étais en terminale, il y a eu une sorte de mode : se désinscrire de Facebook. Quatre ou cinq personnes » populaires « ont quitté Facebook, pour refuser trop de connexions… Ils voulaient montrer qu’ils étaient décalés, qu’ils ne faisaient pas comme les autres, qu’ils n’étaient pas des moutons… Je ne sais pas s’ils se sont réinscrits après ! », raconte Nathalie….

et aussi

  • A Pau, des papiers et une vie qui reprend : Un an après leur arrivée, les 39 migrants de Calais sont presque tous restés dans l’agglomération de Pau.  Ils savent que poser une demande d’asile n’est pas un vain espoir. Il est loin, le souvenir de cet agent de la préfecture de Bordeaux qui essayait de vendre les avantages d’un retour au pays. Le CAO a trouvé son rythme, scandé par les cours de français donnés par les quelques bénévoles encore mobilisés et la préparation des repas. Chacun fait la popote à tour de rôle..

 

Photo : Philippe Grangeaud Solfé-communications. Brigitte Bourguignon, lors d’un colloque sur un autre sujet : le sport…  Prise le 8 juin 2011 Certains droits réservés 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.