Attentat terroriste de Christchurch : la déclaration de l’association néo-zélandaise des travailleurs sociaux

La Fédération Internationale du Travail Social a mis en ligne un communiqué de l’association des travailleurs sociaux de Nouvelle Zélande, au sujet de l’attentat islamophoble qui a couté la vie à 50 personnes. En voici la traduction :

« L’Association des travailleurs sociaux d’Aotearoa Nouvelle-Zélande (ANZASW) exprime son soutien à toutes les personnes touchées par les événements qui se sont déroulés à Christchurch / Otautahi.

Un acte sans précédent de violence discriminatoire ciblée, motivé par la haine.

« Nous sommes choqués d’apprendre le nombre de morts et blessés causées par cette attaque, qui visait clairement à provoquer un maximum de dégâts à l’encontre des fidèles de deux mosquées dans différentes parties de la ville. Même si tous les faits attendent encore d’être expliqués, il s’agit sans aucun doute d’un acte sans précédent de violence discriminatoire ciblée , motivé par la haine ».

« De tels crimes n’ont pas leur place dans notre société. Ces attaques sont un affront à tout ce que nous estimons en tant qu’organisation et en tant que Néo-Zélandais. Ils devraient nous inciter à réfléchir à l’importance de résister à la propagation de la politique de la haine, sous toutes ses formes – camouflée ou déclarée – à Aotearoa en Nouvelle-Zélande ».

Un soutien sans faille à la communauté musulmane et aux intervenants

« Nous exprimons notre profonde sympathie aux victimes, aux familles / whanau touchées et à la communauté musulmane en général. Nous souhaitons également exprimer notre gratitude pour le travail de la police et des autres services d’urgence, ainsi que pour les premiers intervenants et le personnel de l’hôpital, alors qu’ils s’emploient à aider les victimes et leurs familles » conclut-le communiqué

Gary Bailey, ancien président de l’IFSW, écrit de son coté : «Mes pensées vont aux habitants de Christchurch et à nos collègues de la communauté du travail social néo-zélandais qui, je le sais, sont  émues, tout en soutenant ceux qui ont été touchés. Nos pensées vont au peuple néo-zélandais ».

Rory Truell : « le monde doit faire pression pour lutter contre la haine et toute forme de violences »

Le Secrétaire général de la Fédération, Rory Truell, a déclaré que «le monde doit faire pression, comme le peuple néo-zélandais, pour lutter ensemble contre la haine et contre toutes les formes de violence.

Les travailleurs sociaux sont toujours aux premières lignes dans les situations de terreur, notamment en aidant les personnes et les communautés à gérer leur choc, leur chagrin et à trouver le moyen de traduire leurs réactions en un esprit de solidarité et d’action permettant d’éviter de nouveaux événements tragiques. «Kia kaha» (toute la force que vous avez) à nos collègues de Nouvelle-Zélande » conclut-il

Photo : site internet de l’IFSW

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :