Angers : enfants placés, un appel à la raison… Une assistante sociale dans la guérilla des FARC.. Laon : 2 enfants protégés par les services sociaux..

  • Enfants placés : à l’appel à projets, les associations opposent l’appel à la raisonOn n’a certainement pas fini de parler de la protection de l’enfance en Maine-et-Loire. Alors que le Conseil départemental a lancé il y a 15 jours un appel à projets pour remettre l’ensemble du dispositif à plat, les associations du secteur dénoncent une démarche inadéquate et dangereuse, sur le fond comme sur la forme.
  • une mère de famille prend en otage une employée de mairie : Attendant son tour pour s’entretenir avec l’assistante sociale, elle a sorti son arme, tentant des propos incohérents. S’enfermant dans un bureau avec l’assistante sociale, elle a justifié son geste par le fait que la garde de ses enfants lui ai été retirée… depuis 2012. A un moment donnée, la femme a posé son arme qui s’est avérée vraie mais non chargée.
  • Colombie: une Française ancienne assistante sociale dans la guérilla des FARC : Nathalie Mistral explique ce qui l’a poussée à quitter son travail d’assistante sociale à Montpellier à la fin des années 1990 pour « vivre une révolution » en Amérique latine, en quête de justice sociale.
  • Deux enfants passés à tabac à Laon : Les voisins ont appelé les services sociaux, qui sont immédiatement intervenus dans cet appartement situé au dernier étage d’un immeuble. L’assistante sociale a fait appel aux services de secours dès qu’elle a vu les deux bambins.
  • Une fois majeurs, livrés à eux-mêmes : Pour un mineur non accompagné, fêter son 18e anniversaire est souvent source d’angoisse. Originaires majoritairement d’Erythrée, d’Afghanistan ou de Syrie, beaucoup de ces réfugiés obtiennent pourtant un permis de séjour, durable ou provisoire. Mais à leur majorité, on attend d’eux qu’ils deviennent autonomes…

et aussi

 

photo : www.gratisography.com

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :