3ème jour du procès du meurtrier de Jacques Gasztowtt, éducateur : Le témoignage des professionnel(le)s présent(e)s au moment des faits

  • Éducateur tué à Nantes : troisième jour du procès de Florin Safta. (France 3) : Après avoir examiné la personnalité de l’accusé, la cour a entendu ce lundi les témoins du drame. Deux ans après les faits, les collègues de Jacques Gasztowtt, l’éducateur spécialisé mortellement poignardé par Florin Safta, sont encore sous le choc. Certains ont même quitté la profession. Les témoignages de ce qui s’est passé et du traumatisme provoqué a créé une grande émotion. « Chacun est meurtri au plus profond de lui-même. Certains ont changé de travail. « Je ne suis plus à l’accueil, et c’est un soulagement ».
  • Un éducateur a été tué en 2015 : troisième jour du procès (DIRECT). (Presse Océan). La cheffe de service qui a porté secours à la victime : « je voyais la vie qui le quittait. » Le directeur du service : « Jacques a payé son engagement de sa vie. » Les salariés du SSPE présent au moment des faits « ont fait preuve d’un professionnalisme remarquable pour protéger maya (l’enfant du couple) de l’horreur ».
  • Assises de Loire-Atlantique : « les conséquences des violences conjugales sur les enfants sont à long terme ». « Maya va beaucoup mieux, mais modérément bien quand même. Les gens qui l’entourent sont très contents de son évolution » – l’avocat de Maya, Franck Boezec.

L’accusé déclare avoir blessé mortellement Jacques Gasztowtt dans une chute accidentelle mais le médecin légiste invalide complètement cette version des faits : « la blessure n’est pas compatible avec les déclarations de l’accusé ».

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :