Les aides ponctuelles sont « des pansements » / Ardèche : la « casse » de la prév’ / Vive le travail social et le rugby féminin

Indemnité inflation, chèque énergie : « Cela fait du bien, mais ce sont des pansements », selon la fondation Abbé Pierre

Christophe Robert, a salué lundi 13 décembre l’indemnité inflation de 100 euros destinée aux 38 millions de français. Elle concerne ceux qui touchent moins de 2 000 euros par mois et vise à aider les foyers modestes à faire face à la hausse des prix. « Cela fait du bien, mais ce sont des pansements », a affirmé le délégué général de la fondation Abbé Pierre.

Avec les hausses de 50 à 70% d’augmentation du gaz depuis le début de l’année, cela ne vient pas compenser l’augmentation de l’énergie ni du coût de la vie. Ce type d’aide fait du bien, mais « On voit bien qu’il y a un problème structurel » précise-t-il

Christophe Robert qui est là interrogé par France Info indique qu’il est difficile de cibler ces aides. « Quand vous regardez les dépenses incontournables, le loyer, les charges, l’éclairage, pour certains ménages qui ont de faibles ressources, y compris quand ils ont un emploi pour beaucoup, ils ont dépensé 80% de leur budget dans les dix premiers jours du mois et ces dépenses sont incontournables. Après, il ne reste plus grand-chose pour vivre au quotidien. C’est ça qui, aujourd’hui, frappe nos concitoyens les plus fragiles ». (lire l’article de France Info)

 


Stop à la casse de la prévention spécialisée en Ardèche

La nouvelle majorité départementale de l’Ardèche vient d’annoncer le non-renouvellement de la convention concernant le service de prévention spécialisée de l’ADSEA 07.  Cela à compter du 1er janvier 2022. Une pétition en ligne précise ce que représente la « prev » dans ce département : une équipe de 10 éducateurs spécialisés, 1 chef de service et 1 secrétaire qui interviennent sur  85 communes couvertes pour environ 130 000 habitants sur 5 sites d’intervention. Environ 1500 jeunes connus du service et 500 jeunes concrètement accompagnés.

Ce qui choque dans cette décision est aussi le délai de mise en œuvre de cet arrêt : 15 jours pour plier boutique et souhaiter bon courage aux jeunes et aux familles les plus fragiles. (lire la pétition en ligne sur mes opinions.com)

 


Québec : « Baccalauréat en travail social : passionnée du travail social… et du rugby ! »

Cet article du journal le Soleil nous présente Laurie Houde jeune femme qui a plusieurs cordes à son arc.  Passionnée par le travail social, elle est aussi capitaine d’une équipe de rugby.  « Vice-présidente de l’association étudiante du programme de travail social l’an dernier, celle qui a un historique d’engagement s’estime comblée ».

«Quand j’ai commencé à faire des démarches pour entrer au baccalauréat en travail social, j’ai regardé tous les programmes disponibles et c’est celui offert par l’UQAR qui m’a allumée », rapporte l’étudiante qui fréquente le campus de Lévis. Le fait que ce soit des petits groupes, qu’il y ait une proximité avec les professeurs et les autres étudiants, que tout soit accessible me plaisait énormément.

La photo de l’équipe est sympa. Et en plus précise l’article Laurie Houde « grâce à ce sport, a rencontré son amoureux ». Elle n’est pas belle la vie ? (lire l’article du Soleil)

 


lire aussi

 


Ne manquez pas non plus le dossier très complet publié par Santé Publique France à l’occasion de la journée internationale des migrants :

Vous trouverez dans cet article

 


La sélection des articles a été réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre. Merci à elle

Photo créé par 8photo – fr.freepik.com

 

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour soutenir ce blog, n'hésitez pas à acheter un de mes deux livres :
  • Les oubliés du confinement
  • Comprendre et maîtriser les excès de la société numérique
%d blogueurs aiment cette page :