Vers un numérique inclusif, attractif et vertueux / Chers « amis » des réseaux sociaux… / Des conseillers pour aider…

Vers un numérique inclusif, attractif et vertueux

Je vous invite à participer à la manifestation « Numérique en Commun » en Île-de-France qui se tiendra du 6 au 8 décembre à Montreuil en Seine-Saint-Denis. Pourquoi ? Parce que qu’il y sera question des pratiques des travailleurs sociaux confrontée aux enjeux de l’inclusion numérique. Cet événement s’adresse aux acteurs de l’action sociale, de la médiation numérique et aux parties prenantes locales, et plus largement de l’Île-de-France.

Je suis invité à intervenir dans une table-ronde qui traite des complémentarités entre l’action sociale et l’inclusion numérique que personnellement je préfère appeler la solidarité numérique (la solidarité conduit à l’inclusion) Ce sera le lundi 6 décembre (11h15 / 12h30) (cela peut aussi être une occasion de vous rencontrer…)

Avec 3 jours de programmation et 4 thématiques (4 tables rondes, plus de 10 ateliers) Numérique en commun a pour ambition de mettre en lumière les enjeux du numérique et les initiatives locales. Ainsi, il permet d’impulser, par le biais de synergies, de nouveaux axes de collaboration afin de développer et mutualiser les projets d’inclusion numérique en Seine-Saint-Denis.

L’accès à ce premier événement numérique #inclusif#attractif#vertueux en Île-de-France est gratuit, mais sur inscription uniquement (et pass sanitaire) Le détail de cette manifestation

 


Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Cet article de Shanon Palus nous invite à réfléchir sur les dégâts que provoquent un usage intensif des réseaux sociaux sans pour autant nous donner de solutions miracles nous permettant de mieux les gérer si ce n’est de les quitter. Il y a d’abord quelques certitudes désormais prouvées.

La désinformation sape la démocratie et l’estime de soi de la prochaine génération –2 problèmes de taille qui, d’une certaine façon, ont l’air insoluble. Alors comment agir ?

Il nous faut accepter de restreindre notre compte en mode privé, puis réduire radicalement le nombre de personnes que nous suivons et qui nous suivent. Cela permet de limiter les interactions négatives qui surgissent inévitablement des algorithmes de Facebook, Instagram et autres réseaux pensés pour accroitre une forme de dépendance.

Shanon Palus nous apprend que Cet été, Facebook a banni un utilisateur parce qu’il avait créé une appli qui permettait aux autres de se désabonner facilement de tout le monde (éliminant ainsi les fils d’actualité, mais permettant de continuer de consulter les pages des amis). Sachant cela, le simple fait de limiter votre fil à un petit groupe de gens est un minuscule acte de rébellion. (lire l’article de slate.fr)

 


Meurthe-et-Moselle : des conseillers viennent aider des personnes à maîtriser des outils numériques

Ce reportage de France 3, signé B.Aparis, P.Montels, O.Pergament nous montre comment, en Meurthe-et-Moselle, des conseillers du Secours Populaire agissent pour aider de  nombreuses personnes qui ne sont pas à l’aise avec les  technologies numériques. « Impossible pour ce retraité de gérer ses dossiers  avec un smartphone. Il y a trop d’incompréhensions et parfois la pression monte » « ça fait ch… de se laisser emm…der par ces trucs là » s’agace le retraité. Comment ne pas lui donner raison ? (lire l’article de FranceInfo: et le reportage de France 3)


lire aussi à ce sujet :

 

La sélection des articles a été réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre. Merci à elle

Photo créée par diana.grytsku – fr.freepik.com

 

 

 

Partager

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

26e journées d'étude et de formation :

"Aux risques des protections
des enfanceS"

du 14 au 16 novembre 2022 à Paris 13e

%d blogueurs aiment cette page :