Le handicap toujours peu représenté / déclarée décédée par le Département / Martinique « le vaccin est une solution »

Le handicap toujours peu représenté à l’écran, selon le CSA

Le Média Social attire notre attention sur un rapport thématique récemment publié par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA). Il porte sur  la représentation du handicap à l’antenne et l’accessibilité des programmes de télévision en 2020.  La représentation du handicap reste toujours très marginale sur les écrans : seulement
0,6%
du total des individus indexés, en 2020, est perçu comme étant en situation de  handicap alors que le nombre de personnes handicapées est de 20 % de la population. (12 millions de personnes)

Le CSA rappelle à ce sujet que la France a signé et ratifié la convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées. Elle appelle à considérer l’accès à l’information, à l’expression et  à la communication comme l’un des droits fondamentaux dans une société voulue inclusive. Le rapport fait état de multiples propositions qui vont au-delà la représentation des personnes handicapées sur les écrans. Il y a aussi leur accès aux programmes avec l’audio description, le sous titrage…

Les engagements pris au titre de ce texte portent sur trois thèmes majeurs à développer :

  • Valoriser les parcours individuels des personnes handicapées, dans leur diversité ;
  • Donner la parole aux personnes handicapées pour parler d’autres sujets que leur
    handicap ;
  • Présenter le handicap de façon positive et inclusive et pas seulement compassionnelle.

(lire la note du Média Social) (accéder au rapport du CSA)


Une septuagénaire découvre qu’elle est morte dans un courrier du Conseil départemental

Ahhh l’administration et ses courriers automatisés ! Mais cette fois-ci l’erreur est humaine et des excuses ont été apportées.  Une habitante de Meurthe-et-Moselle, âgée de 73 ans, a appris par un courrier du Conseil départemental qu’elle était… décédée. Elle a beau être bien vivante, son compte bancaire a été bloqué. Et avant sa résurrection administrative, elle s’est retrouvée dans la mouise raconte Christophe Gobin journaliste du Républicain Lorrain.

«Je l’ai regardée et je lui ai dit : il y a un courrier qui dit que tu es morte ! », explique Nadia la fille de la septuagénaire. Passé ce dialogue surréaliste et l’effet de surprise, les deux femmes pensent à « une mauvaise blague » voire « une vengeance ».  Elles ont alerté l’assistant social du secteur. Ce dernier va, à son tour, prévenir le Conseil départemental qu’une de ses administrées a été enterrée…. un peu trop vite.

La raison de cette incroyable bourde ? « Une erreur humaine. La confusion entre deux dossiers », indique le service communication du conseil départemental. Mais avec cette erreur, il y a le blocage du compte de la vieille dame. Elle se retrouve, du jour au lendemain, sans ressource. Et sans téléphone puisqu’elle n’a pas pu payer la facture… Et là ce fut la galère pour qu’elle puisse retrouver ses droits… (lire l’article du Républicain Lorrain)


Martinique : « le vaccin est une solution »

Le sous-groupe « vie locale, cohésion sociale, travail social et démocratie » appartenant au comité scientifique martiniquais dédié au Covid-19 a élaboré une proposition de dialogue social, dans ce contexte de crise sanitaire nous expliquent Lola Jeanne Cloquell et Pascale Lavenaire de la radio martiniquaise et Guadeloupéenne RCI. Le collectif s’est penché en particulier sur les raisons de l’opposition de la majorité des Martiniquais au pass sanitaire, à la vaccination, et plus généralement aux décisions prises par l’État et son représentant. Cette situation s’explique par une mauvaise communication des institutions.

« Les messages institutionnels devraient être un peu plus en lien avec les attentes de la population » explique le rapporteur de ce groupe de travail Guy-Albert Rufin-Duhamel. « Si plus de 80% de la population n’est pas vaccinée, il ne s’agit pas de protestataires, et des messages adaptés à la population martiniquaise sont nécessaires » dit-il.

« Il faut mettre un lien social dans cette crise, la sortir du tout sanitaire, du tout médical, du tout scientifique, et accompagner concrètement cette population ». Dans cet optique, le sous-comité plaide pour la mise en place d’un « bouclier social » pour rassurer tous les publics, tout en libérant la parole. (lire l’article de RCI)

 


Ne manquez pas cet excellent dossier signé Sarah Corbeel : « Allocation de rentrée scolaire, bourses, fonds social… Toutes les aides pour la rentrée 2021 | Dossier Familial avec

 

lire aussi :

 

Photo créée par stockking – fr.freepik.com

La sélection des articles a été réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre. Merci à elle

 

Note : à partir de lundi, je suis en mode vacances, je vais programmer une publication automatique d’anciens textes perdus dans les tréfonds de ce blog… à bientôt DD

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :