Aide en ligne : commentonsaime.fr pour soutenir les jeunes face aux violences conjugales

Dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, certaines victimes sont davantage hors des radars que d’autres nous explique dans un article paru le 7 septembre dernier journaliste au Parisien . Ce sont les très jeunes femmes à l’heure des premières relations amoureuses. Cela s’explique très bien

« les moins de 25 ans » sont particulièrement vulnérables aux stéréotypes et à l’idée que la jalousie et le contrôle de l’un sur l’autre pose problème. « C’est normal qu’il soit jaloux car il m’aime » pense une majorité de jeunes femmes. Conséquence, elles  ne parviennent pas à  s’identifier comme  étant victimes de violences.

« je suis partie en courant quand j’ai pu »

L’exemple récent de  Romy, une jeune femme qui a fréquenté un  rappeur de 25 ans, Moha La Squale, est édifiant. La jeune femme raconte sur Instagram la façon dont il l’aurait traitée. Elle publie d’abord  son histoire puis arrive un autre témoignage  « Il m’a séquestrée, menacée, laisse tomber, je suis partie en courant quand j’ai pu, et je suis rentrée à Marseille ». Une autre jeune femme se livre « Je sortais avec Moha. Il m’a séquestrée y’a genre un mois. Il a essayé de me tuer », écrit une autre. « Ma pote a été 3 ans avec lui et elle a failli mourir ». Tout cela est rapporté par plusieurs magazines dont le classique Marie France.fr.

Pourtant quand on parle de violences conjugales, on ne pense pas à ce type de situation. On imagine  plutôt que les victimes sont des mères de famille avec de jeunes enfants. On ne pense jamais ou rarement aux très jeunes couples dont certains, sortis de l’adolescence vivent une première expérience amoureuse. Or les violences peuvent aussi débuter avec un premier « amour » qui crée de la dépendance et de la soumission.  Ces jeunes couples consultent rarement et ne rencontrent pas les services sociaux.

commentonsaime.fr

Il existe maintenant depuis plusieurs années un site internet doublé d’un tchat qui permet aux jeunes femmes d’échanger en direct avec un(e) professionnel(le) de l’écoute. Ce service financé par plusieurs fondations assez connues  vient d’étendre son activité 7 jours sur 7 afin d’être en capacité de mieux répondre aux sollicitations des jeunes internautes qui peuvent trouver là des premières réponses à leurs (éventuelles) questions.

Ce site est plutôt bien fait. Avec des rubriques claires, attractives et non culpabilisantes, il vise à informer et à permettre un premier contact anonymisé.  Dès sa première page, histoire de rassurer, il est indiqué que « Le site est fait par les jeunes et pour les jeunes, et bien sûr, il est fait pour toi 🙂 »

commentonsaime.fr explique ce qu’est une relation amoureuse « saine » (je ne suis pas fan de ce terme) du couple, de la sexualité mais aussi de la place de la famille et des idées reçues qui ont la vie dure. Je vous invite à le visiter car les articles peuvent aussi vous inspirer pour engager un dialogue sur ces sujets souvent difficiles à aborder.

Le site est administré par  « En avant toute(s) », une association qui lutte pour l’égalité femmes-hommes et la fin des violences faites aux femmes et aux personnes LGBTQI+. Elle travaille pour sensibiliser et enfin changer les comportements sexistes quelle que soit la relation amoureuse engagée. L’association anime le Tchat de commentonsaime.fr. Il est désormais ouvert tous les jours avec des horaires étendus.

 

Photo : Pexel

 

 

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: