Quand les travailleurs sociaux « craquent » / Des professionnels qui dérapent / « Travailler avec un public très fragile aide à mieux se connaître »

Hébergement d’urgence post Covid : les travailleurs sociaux craquent et tirent la sonnette d’alarme

Ce sont les travailleurs de l’ombre explique France 3 Bretagne. Des professionnels discrets qui accompagnent les personnes les plus vulnérables de notre société. Ces travailleurs sociaux, sont à bout et alertent sur les limites de notre système. « Attention danger! »

Ils sont éducateurs, assistantes sociales, moniteurs éducateurs, bénévoles… Et tous travaillent sur l’hébergement d’urgence en Ille-et-Vilaine. Ils ont décidé d’alerter sur ce qu’ils traversent après cette crise sanitaire sans précédent.

Ils se sont regroupés au sein d’un collectif : le CAPUSH 35 (Collectif des Acteurs et Professionnels de l’Urgence Sociale et de l’Hébergement). Cette structure leur permet de prendre la parole en dehors des institutions et associations où ils travaillent.

« Avant le confinement c’était déjà compliqué par manque de places » mais il a complètement bloqué la machine et a aussi « montré la bonne marche à suivre ». Les travailleurs sociaux sont donc confrontés aujourd’hui à un système saturé. Une grande partie des hébergements est occupée, et ils voient arriver les procédures d’expulsion de tous ceux qui ne peuvent plus payer ou participer à leur loyer. (lire l’article de France 3 Bretagne) (lire le communiqué du CAPUSH 35 sur le site untoitundroit35 )

Quand des professionnels dérapent

Sept personnels éducatifs de la Maison de l’Enfance de Bourg-en-Bresse viennent d’être suspendus par le Conseil départemental de d’Ain. Des « dysfonctionnements » dans leurs attitudes avaient été mis au jour. Les faits ne sont pas précisés mais une plainte est déposée ce qui laisse supposer une certaine gravité de faits.

Bien des réactions pourront avoir lieu : regret de ces dérapages, interrogation sur la réaction tardive, soupçons d’omerta jusque-là d’un côté, reproches potentiels quant à des conditions de travail toujours plus dégradées, à d’éventuelles absences de réaction aux alertes lancées.

On ne peut que rester prudent sur ce qui s’est passé, puisqu’aucune info précise n’émerge.

Une seule chose est sûre : si les « attitudes dysfonctionnantes » à l’égard des enfants sont toujours inacceptables, elles les sont encore bien plus quand, elles concernent des professionnels dont la mission est de les protéger. A l’heure où d’autres corps de métier protègent leurs brebis galeuses, il n’en sera pas de même dans le travail social. (lire l’article de France 3 Auvergne – Rhône Alpes)

« Travailler avec un public très fragile aide à mieux se connaître »

Il existe une majorité de professionnel(le)s passionné(e)s par ce travail si particulier de l’aide et de l’action éducative. Le Média Social leur tend le micro et filme aussi les travailleurs sociaux en rappelant que eux aussi « méritent des applaudissements ».

Noël Bouttier donne ici la parole à Ornella Mizzon pour le Média Social. Elle est éducatrice spécialisée dans un externat pour enfants polyhandicapés. « Ornella est référente pour les sept enfants de son groupe. Elle doit disposer de tous les éléments d’information sur chacun d’entre eux, au niveau des pathologies, du contexte familial, du projet personnel, etc. Tous les membres de l’équipe ont travaillé ensemble »

Ce travail lui permet aussi de mesurer ses limites et d’apprendre à faire avec. Découvrir et s’adapter aux enfants qui vivent des polyhandicap lui a été possible grâce à l’apport des AMP notamment qui travaillent dans la structure depuis 10-15 ans. « Sans cet accompagnement, l’intégration aurait été difficile », reconnaît-elle.

Voici l’Interview d’Ornella Mizzon réalisé par Le Media Social sur Vimeo. la vidéo a été réalisée par Benjamin Leneveut  (lire l’article sur le Média Social)

 

lire aussi

 

La sélection des articles a été réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre et de Tom Léducspé qui a aussi rédigé un article de cette revue de presse. Merci à eux

photo : freepik.com

 

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: