Des crédits en urgence pour les sans-abri.. « 100€ la place ! ».. Belgique : la levée du secret professionnel des travailleurs sociaux..

  • Le gouvernement débloque des crédits d’urgence pour les sans-abri.   La situation à Marseille est catastrophique : de 12 000 à 13 000 personnes, selon l’estimation de Médecins du monde, vivent dehors : « Peut-être que vous, à Paris, vous avez l’habitude de voir des familles dormir dans la rue, nous non et on ne veut pas s’habituer », confie Marjolaine Ducrocq, déléguée régionale de la Fnas. La canicule n’arrange rien, dans une ville où l’on ne trouve guère de fontaines et encore moins de toilettes publiques : une pour 47 300 habitants, soit 18 pour toute la cité..
  • 100€ la place ! A la préfecture de Nanterre, le trafic prospère sur le dos des immigrés. Devant la préfecture de Nanterre, des centaines d’immigrés attendent chaque jour dehors, parfois la nuit entière, de pouvoir être reçus et renouveler leur titre de séjour. Profitant de la forte affluence et de la détresse des usagers, certains sont accusés de venir faire la queue uniquement pour revendre (très cher) leur place… Reportage. (Marianne)
  • Belgique : Levée du secret professionnel ; les travailleurs sociaux entre incompréhension et colère.   La levée du secret professionnel pour les travailleurs sociaux est aujourd’hui d’application pour des faits de radicalisme ou de terrorisme. Une circulaire qui fait beaucoup discuter, mais malgré les nombreuses réticences, les assistants sociaux vont devoir s’y soumettre.

et aussi

  • Un nouvel état d’urgence pour la politique de la villeLa politique de la ville sera amputé de 46,5 millions d’euros, soit plus de 11% du budget total. Des maires de villes en difficultés s’inquiètent de cette mesure qui «fragilise davantage notre République» et appellent à un nouveau plan pour les quartiers concernés… Aujourd’hui, de nombreuses villes sont au bord de l’épuisement, elles connaissent des difficultés sociales immenses et sans solution. Les quartiers se sont ghettoïsés, les trafics s’y sont largement intensifiés, rendant la vie des populations impossible. On parle de 150 000 personnes impliquées dans le trafic de cannabis, soit l’équivalent d’une très grande entreprise française.

     

Photo : Alan Lewis  SDF Sans domicile fixe… Certains droits réservés

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s