Urgence santé pour les femmes précarisées.. Un nouveau président à l’ANAS.. 1000 réfugiés sur la voie de l’insertion..

  • Accès aux soins des femmes en situation de précarité : Parler de celles qu’on ne voit pas. Le Haut conseil à l’égalité entre femmes et hommes (HCEfh) a publié, vendredi 7 juillet, un rapport sur l’accès aux soins des femmes en situation de précarité. Les chiffres sont formels : les femmes constituent 70% des travailleurs pauvres et 57% des bénéficiaires du RSA (revenu social d’activité). Au niveau de leur situation familiale, elles représentent 85% des chef(fe)s de familles monoparentales – dont une sur trois vit sous le seuil de pauvreté. En clair : la majorité des personnes vivant aujourd’hui en situation de précarité sont des femmes.
  • Joran Le Gall nouveau président de l’ANAS : L’Association nationale des assistants de service social (Anas) a un nouveau président : Joran le Gall, 29 ans, actuellement salarié en psychiatrie à Paris. Rencontre avec un travailleur social féru de numérique, attentif à la pleine reconnaissance du diplôme à bac + 3… et attaché à une gouvernance collégiale.
  • Montpellier : des militants identitaires saccagent le local d’une association d’accueil des mineurs isolés : Ils ont filmé leur forfait. Des membres de la Ligue du Midi, un groupe identitaire, ont fait irruption, vendredi 30 juin, dans le local d’une association de défense des mineurs isolés installée à Montpellier (Hérault). Aux cris de « non à l’immigration », ou « assez, assez, des réfugiés », les militants ont ensuite jeté feuilles et dossiers au sol, renversé des meubles et brisé de la vaisselle, raconte le Midi libre.  » Nos collègues ont été surpris, puis sont restés tétanisés. On est un peu sidérés d’avoir été la cible de groupes politiques »…

et aussi

  • Bientôt 1 000 réfugiés sur la voie de l’insertion. Près de 180 réfugiés des régions Hauts-de-France et Île-de-France ont bénéficié d’un programme de formation débouchant sur un emploi dans des secteurs peinant à recruter. Fort de ce succès, l’État souhaite étendre le dispositif à un millier de réfugiés dans toute la France dès septembre prochain. Alors que le gouvernement entend empêcher les migrants de se fixer à Calais , 79 réfugiés de l’ex-« Jungle » viennent de terminer dans en région Hauts-de-France une formation accélérée à la langue française et aux métiers en manque de main-d’œuvre, dans une expérimentation qui s’étendra à 1000 réfugiés en septembre.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s