L’enfance plutôt que la finance : manifestation aujourd’hui à Paris pendant les assises de la protection de l’enfance…

  • « L’enfance, plutôt que la finance »: « les gestionnaires ont pris les rênes de notre secteur, il faut faire un max de bruit ». La marche des travailleurs sociaux pour la protection de l’enfance au départ d’Angers est arrivée  à Paris. Une autre manifestation est prévue aujourd’hui. Le reportage sur Arte TV donne la parole à Julien Gerland (photo), debout devant le cercueil qui représente les associations du Maine et Loire qui n’ont pas été retenues dans l’appel à projet du Conseil Départemental. Ce cercueil doit être brûlé aujourd’hui à Paris au cours de la manifestation de soutien aux associations « On ne veut pas d’une protection de l’enfance low cost » : Menacés par la refonte de leur activité, des salariés d’associations du Maine-et-Loire dénoncent ainsi le désengagement de certaines collectivités et la tentation du privé.

  • Assises de la protection de l’enfance: les inquiétudes des professionnels dix ans après la loi de 2007Manque de moyens et de coordination entre partenaires, insuffisances au niveau de la prévention: les acteurs de la protection de l’enfance expriment leurs inquiétudes dans une enquête présentée lors des 10e assises nationales de la protection de l’enfance à Paris. Les départements ont consacré 7,3 milliards d’euros à la protection de l’enfance en 2016. Pourtant, près de 90% des personnes interrogées par l’Odas déplorent un manque de moyens financiers pour mener à bien leur mission.

  • Accueil des migrants : Emmaüs adresse un défi à Emmanuel Macron. Alors que la pression s’accentue sur le gouvernement quant à l’accueil des migrants sur le sol français, Thierry Kühn, le président d’Emmaüs France, appelle à un changement radical de politique. Dans les semaines et les mois à venir, les arrivées de migrants venus de la Méditerranée via l’Italie, vont s’accélérer. Et déjà, la situation est explosive. A Paris, le centre humanitaire est plein ; des centaines d’hommes dorment sur le trottoir. A Calais, migrants et bénévoles sont harcelés par la police, tandis qu’un chauffeur routier a été tué l’autre nuit en percutant un barrage sauvage installé sur l’autoroute par des Afghans et des Erythréens (dont des mineurs).

et aussi

  • Nice : 18 mois de prison pour un policier qui faisait payer des migrants pour passer la frontière : Le policier, employé du PC radio, faisait payer les migrants entre 125 et 250 euros pour passer la frontière franco-italienne. Les faits lui auraient rapporté 3.000 euros. L’affaire avait été qualifiée lundi matin de « gravissime » par le procureur de la République de Nice Jean-Michel Prêtre. « C’est quelqu’un qui a de bons états de service », avait assuré avant le début de l’audience son avocat Me Jean-Yves Garrino, mais qui s’était retrouvé aux prises avec le surendettement suite à des problèmes personnels.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s