Deux feuilles de route contre la pauvreté. Diplômes niveau II : L’incompréhension. La Gironde pour le revenu universel

  • Le Conseil d’analyse économique diffuse une double feuille de route pour lutter contre la pauvreté : Deux notes rendues publiques par le Conseil d’analyse économique le 4 avril 2017 proposent des mesures pour agir plus efficacement contre la pauvreté et élargir la cible de la lutte menée par les pouvoirs publics. Les auteurs de la première note constatent l’efficacité des aides monétaires versées aux populations les plus modestes. Pour enrayer le non-recours, ils préconisent de les simplifier, de les automatiser et de les universaliser. D’autre part, ils recommandent de remplacer les minima sociaux par un revenu de base modulable, versé à tous les majeurs sous condition de ressources et de parcours d’insertion ou d’emploi. 
  • Diplômes au niveau licence : pas de rétroactivité, mais de l’incompréhension. Fallait-il s’attendre à ce que l’élévation au niveau II de cinq formations en travail social s’applique uniquement aux futurs diplômés, à partir de 2021 ? Depuis l’annonce de Ségolène Neuville, les réponses des organisations professionnelles divergent. Retour sur plusieurs années d’ambiguïtés. (Cet article d’Olivier Bonnin publié par le Guide Familial me parait une bonne synthèse des différentes analyses sur ce sujet)
  • La Gironde veut expérimenter le revenu universel : Le conseil départemental de la Gironde a présenté un projet d’expérimentation du revenu universel sur son territoire. Élaboré depuis plusieurs mois en coopération avec la Fondation Jean Jaurès et l’Institut de Politiques Publiques, le projet vise à évaluer les comportements sociaux lorsqu’un revenu de base est distribué. En ouvrant la réunion de présentation de l’expérience jeudi 6 avril, l’économiste Daniel Cohen est formel: le timing de l’initiative de la Gironde n’a rien à voir avec la proposition de Benoît Hamon, et la campagne présidentielle.

et aussi une question et un problème récurrents :

  • Manque de personnel en établissement: le bien-être des seniors menacéRepas écourtés, journées passées au lit, toilettes tardives malgré les draps et vêtements souillés: en maison de retraite ou à l’hôpital, le manque de personnels auprès des personnes âgées peut conduire à une forme de « maltraitance », un constat partagé par les familles, les soignants et les médecins.

 

Photo : Pixabay

Précision : la revue de presse que je me permets de vous proposer un jour sur deux ne veut pas dire que je soutiens ni suis en accord systématiquement avec tous les articles présentés. Ils sont le reflet d’une actualité qui mérite l’attention même si personnellement je ne me reconnais pas toujours dans certaines opinions exprimées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s