Accès aux droits et précarité : Le numérique n’arrange rien.. De graves dysfonctionnements dénoncés en Gironde.. Sorties scolaires indésirables à Paris ?

  • Enquête sur l’Accès aux Droits : les relations des usagères et usagers avec les services publics : Cette étude apporte une attention particulière sur les personnes en situation de précarité dans leur « relation » avec les services publics et/ou les administrations …/… 25% des personnes précaires sont confrontées à des difficultés dans leurs démarches administratives (contre 17% pour les personnes non précaires)  …/… Cette exclusion peut se trouver renforcé par la dématérialisation des services publics. En effet, environ 9% de la population en France ne dispose pas d’un accès à Internet. Ainsi, l’administration, qui s’oriente vers le tout numérique, peut contribuer à marginaliser certaines personnes, notamment celles qui n’ont pas les moyens financiers pour s’équiper, mais aussi celles ne pouvant se payer un abonnement à Internet ou encore peu à l’aise avec l’écrit et/ou éloignées d’Internet..
  • Protection de l’Enfance : de graves dysfonctionnements dénoncés en Gironde. Une lettre ouverte a été adressée ce début de semaine par une partie des salariés des services du Centre départemental de l’enfance et de la famille (CDEF) d’Eysines, en Gironde, à l’ensemble de ses partenaires notamment, et à la presse. Intitulé Les enfants sacrifiés de la République ce texte dénonce de graves violences, à trois niveaux : violence des jeunes entre eux (dont des cas d’abus sexuels), violence institutionnelle à l’encontre des salariés, violence des jeunes envers les professionnels. « Au moins 190 événements répertoriés depuis début 2016 », précise une salariée, soulignant que ce chiffre reste bien en-deçà de la réalité.. (Lien Social)
  • Sorties scolaires: les élèves de banlieue indésirables à Paris ?  Exaspérée de voir ses élèves regardés de travers, voire « humiliés » par des policiers devant toute la classe, une enseignante de Seine-Saint-Denis a lancé un appel contre « les discriminations en sorties scolaires » qui a rencontré un certain écho dans la communauté éducative. Mercredi 1er mars, de retour d’un séjour scolaire à Bruxelles, « trois de mes élèves se sont fait contrôler par des policiers » à la gare du Nord, témoigne Elise Boscherel, enseignante à Epinay-sur-Seine, auprès de l’AFP. Des contrôles, avec palpation et fouille des bagages, qu’elle estime « liés à leur apparence physique: Ilyas est d’origine marocaine, Mamadou d’origine malienne et Zakaria d’origine comorienne »
  • Logement : Joao, prioritaire Dalo, mais expulsé sans relogement. « J’ai laissé la plupart de mes affaires à la maison, raconte-t-il. Un huissier accompagné de deux policiers et d’un serrurier sont arrivés chez moi, mardi à 10 heures du matin. J’ai dû quitter mon appartement. » Le jeune homme, bénéficiaire du statut de réfugié depuis 2003, dort depuis deux jours dans une chambre d’hôtel gérée par le 115. Doctorant en histoire, Joao louait un appartement dans une résidence du XIIIe arrondissement de Paris.

et aussi

  • Sanitaire et social : l’emploi progresse en Occitanie. Des postes non délocalisables, occupés par des personnes plutôt proches du départ à la retraite, alors que les besoins augmentent : les emplois dans le sanitaire et le social sont à la hausse. Selon l’Onisep, qui vient de publier un petit guide sur le sujet,  260 000 personnes travaillent dans ce secteur dans la région.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s