RSA : des allocataires sanctionnés dans le Nord.. Quels enjeux pour un doctorat en travail social ? « La relation éducative demande du temps »..

  • RSA : des allocataires sanctionnés dans le Nord : Sur  15 000 contrôles, 7 500 se sont réinscrits à Pôle emploi, 7 500 ont subi une première sanction, – 100 euros sur leur allocation et pour 436 qui n’ont toujours pas répondu, suspension de leur allocation pendant quatre mois. Une mesure qui choque parmi les bénéficiaires du RSA. « c’est dégueulasse, c’est tout » dit cette allocataire interrogée par France 2. Pour le vice président du Conseil Départemental l’argument est d’abord financier : « ça peut faire sur un an jusqu’à 2 millions d’euros d’économies »
  • La création du doctorat en travail social pose des enjeux politiques et académiques. Quels défis se présentent face la création d’un doctorat de travail social et des articulations possibles entre enjeux académiques et professionnels ? C’est la question que se sont posée praticiens et chercheurs à l’occasion du 4e Forum international du travail social à Paris. « Les contextes et les politiques nationales de formations étant très variables, il faut penser les enjeux du doctorat de manière contextualisée. » Il n’y a pas, selon Jean-Pierre Tabin, professeur de politique sociale à la Haute école de travail social (Genève), une seule forme de recherche doctorale puisqu’elle diffère en fonction des contextes nationaux. Il est cependant important de créer un champ scientifique dans le domaine du travail social car « il y a une réelle différence entre la recherche empirique dans le cadre d’un doctorat et la recherche dans le champ du social ».
  • «La relation éducative demande du temps et de la coordination». (Témoignage) Educateur spécialisé, Jérémie Rudio a toujours travaillé auprès des enfants dans des structures associatives ou municipales. Malgré les difficultés, il reste passionné par son métier et la relation éducative.
  • Soutien à une parole de travail social qui doit parfois déborder des institutions : Une éducatrice et élue du personnel est actuellement visée par une procédure de licenciement par la direction de la Sauvegarde qui l’emploie. Sa direction lui reproche d’avoir, suite à la défenestration d’un jeune, Denko Sissoko, dans une structure hébergeant des mineurs isolés étrangers, dénoncé dans les médias les conditions manifestement insuffisantes de prise en charge et d’accompagnement de ces mineurs. A t-elle commis une faute en s’exprimant ainsi dans l’espace public et en remettant en cause son institution ?

et aussi

  • Abolition du secret professionnel des assistants sociaux belges : une mesure dispensable dont il faut se méfier. le projet de loi actuel n’est  en rien nécessaire à la lutte contre le terrorisme et le fait d’avoir ciblé les assistants sociaux des CPAS alors que le secret professionnel couvre sous le même vocable l’ensemble des professions « doit éveiller notre méfiance », a-t-il ajouté. « Toutes les dérives totalitaires commencent par des dispositions ‘mineures’ clivant les démocrates »..
  • Lycéen et SDF : une triste réalité méconnue. Marie semble être une lycéenne comme les autres. Et pourtant. La jeune fille est rongée par une angoisse : se retrouver de nouveau sans domicile. En novembre dernier, sa famille, en difficulté, a été contrainte de passer 10 nuits dans la rue. L’assistante sociale du lycée a pu avertir les professeurs de la terrible situation : au sein de l’établissement, 7 élèves sont sans abri. Une mobilisation s’est alors, très vite, mise en place.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s