5 constats sur les incidences de la théorie de l’attachement dans le travail social avec les adultes

La théorie de l’attachement est un concept familier pour les travailleurs sociaux qui interviennent auprès des enfants. Elle permet de comprendre comment les premières expériences qu’il vit influencent ses stratégies pour obtenir protection et confort. Mais sachez que cette théorie peut également être utile aux travailleurs sociaux qui interviennent auprès des adultes. 

Les stratégies d’attachement ne sont pas seulement mises en oeuvre pendant l’enfance. Elles continuent au cours de la vie d’une personne dans de nombreuses situations. Donc, si les travailleurs sociaux peuvent comprendre les stratégies qu’un adulte utilise et les comportements qui peuvent en résulter, ils peuvent mieux évaluer leurs besoins et proposer des choix d’action qui sont plus susceptibles d’aider la personne.

Clark Baim, un psychothérapeute et co-directeur et formateur (Change point Ltd,) a développé le Community Care Informer adultes . Il s’agit d’un guide de l’ aide à la théorie de l’ attachement pouvant être travaillé avec des adultes.

Voici quelques-uns des principaux conseils du guide de Clark Baim pour vous aider  à comprendre et à utiliser la théorie des attachements dans votre travail..

  1. L’attachement se réfère à un certain nombre de processus connexes: rester en sécurité, chercher le confort, réguler la proximité de la figure d’attachement, et la recherche d’une attitude prévisible. Depuis la naissance, les bébés présentent une gamme de comportements instinctifs pour signaler qu’ils ont faim, fatigue, froid ou autrement affligés. Ils pleureront, s’accrocheront et tendront la main à une personne protectrice, comme un parent ou un soignant – leur figure d’attachement. Ainsi, .
  2. Les modèles d’attachement se développent dans le contexte de milliers d’interactions quotidiennes entre un bébé et sa figure d’attachement. Le comportement d’attachement de l’enfant est sa meilleure solution pour obtenir protection et confort. La façon dont leur figure d’attachement – un parent ou soignant – répond ou, surtout, ne répond pas au stress de l’enfant crée un modèle. Ce modèle réglemente alors comment l’enfant reconnaît et réagit à ses propres émotions, et comment elles interagissent avec leur figure d’attachement
  3. Selon Clark Baim, les modèles d’attachement précoce s’incrustent profondément dans les voies nerveuses du cerveau et du système nerveux central. Ainsi, nos stratégies d’attachement de l’enfance peuvent affecter profondément notre capacité à l’âge adulte de réguler nos émotions dans les relations – en particulier les relations intimes et sexuelles. Ainsi, un adulte qui a été maltraité comme un enfant ne peut pas se rendre compte qu’il est blessés lorsqu’il est maltraités en tant qu’adulte. Il peut même dans certains cas trouver une certaine sécurité dans la prévisibilité de l’abus. Si la situation est prévisible, au moins ils peuvent organiser une stratégie pour survivre en elle – une stratégie éprouvée par le fait qu’elle les a déjà maintenus vivants jusqu’à présent.
  4. Les comportements d’attachement s’adaptent aux contextes dans lesquels ils sont développés. Dans l’enfance, ils sont ce qui aide à garder le bébé en vie. Mais plus tard dans la vie, si un adulte utilise ces mêmes stratégies et comportements, ils peut devenir inadapté et nocif. Par exemple, un enfant qui obéit compulsivement aux exigences d’un parent violent fait tout son possible pour survivre; Son comportement est conforme. Il  le maintient en vie. Mais si dans la vie adulte il continue  d’utiliser compulsivement la même stratégie de conformité, ils peut facilement être abusé ou exploité dans les relations.
  5. En tant que travailleurs sociaux, nous ne devons jamais penser que nous «traitons» une stratégie ou un ensemble de comportements. Nous avons d’abord affaire à une personne. Nous devons reconnaître la valeur que la stratégie qu’elle a eu pour se maintenir en vie lorsqu’elle étaient confrontés à des dangers importants. Notre rôle est de l’aider à appliquer cette stratégie  de façon adaptée dans la vie adulte, tout en l’aidant à ajouter des stratégies différentes à leur propre répertoire des réponses possibles.

 

Note :  j’ai traduit et « aménagé » cet article issu du texte original  « Tips on applying attachment theory in social work with adults »  rédigé par Aminul Hoque

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s