François Fillon, le travail social et les « exclus »…

« L’assistance est un droit mais l’assistanat est un piège« , avait lancé devant 1 500 personnes François Fillon, le candidat en passe de gagner la primaire  de la droite et du centre. « Mais ne cherchons pas des boucs émissaires parmi les déshérités de notre société » avait-il indiqué.  » Ce n’est pas en stigmatisant les pauvres d’entre nous que nous deviendrons plus riches et ça n’est pas en stigmatisant les riches que nous serons moins pauvres. »

Doit-on le rappeler ? François Fillon possède un long parcours ministériel. Alors qu’il semble qu’une large majorité des français qui se classent à droite fustige les hommes du passé, c’est au contraire un cacique de la politique qu’ils ont choisi. Il a occupé de multiples ministères de 1993 à 2007 sous les gouvernements Balladur et Juppé sous la présidence de Jacques Chirac. Il  a été par le passé ministre des affaires sociales. De 2002 à 2004, il avait mené une première réforme des retraites.

Il a été le bras droit de Nicolas Sarkozy pendant la totalité de son mandat : de 2007 à 2012.  Il est le deuxième Premier ministre, après Georges Pompidou, dans l’ordre de durée de présence en continu à Matignon, ce qui n’est pas rien.

Discret et difficile à cerner François Fillon a été longtemps considéré comme un humaniste social libéral ce qu’il semble ne plus être du tout le cas depuis cette récente campagne. Homme de dossiers il a récemment  évoqué la situation des exclus rapporté par un article du journal Le Monde dans lequel il a modéré ses propos en parlant  des « sans-grade », des « sans carnet d’adresse », des « exclus du système », précisant que le « plafond de verre qui fige leur destin »« Sans la fraternité, et je reprends ici les mots du général de Gaulle – la France s’écarterait de sa vocation humaine au milieu de l’humanité” », en citant également Philippe Séguin.

En matière de solidarité, il souhaite   regrouper toutes les prestations sociales en une allocation unique « strictement plafonné afin de ne pas dépasser les revenus du travail« .

Pour autant ses dernières déclarations à mettre à son actif sont une véritable déclaration de guerre contre ceux qui travaillent dans la fonction publique où l’on trouve de très nombreux travailleurs sociaux. Il veut carrément supprimer 500.000 emplois de fonctionnaires et très rapidement remettre en cause leur statut. Il a aussi annoncé la fin des 35 heures, avec un retour à 39 et déclare vouloir réformer l’assurance chômage de façon tellement dure qu’il est désormais présenté comme nouveau Tatcher français. Il a une piètre opinion des organisations syndicales et notamment de la CGT qu’il semble abhorrer. Enfin, il est très bien vu dans le camps des catholiques militants pouvant même aller jusqu’à séduire les plus intégristes d’entre eux. C’est aussi celui qui a présenté son programme  » l’ancienne » même si celui-ci semble difficilement réalisable voire même réaliste selon ses détracteurs dont Alain Juppé

Reprenons la liste de ses propositions :

François Fillon prévoit

  • Un plan d’action pluriannuel de lutte contre la pauvreté et l’exclusion
  • La Création d’une allocation unique regroupant plusieurs prestations existantes
  • La Réforme du congé parental
  • Le Renforcement de l’accueil de la petite enfance
  • la Suspension des allocations familiales en cas d’absentéisme ou de comportements irrespectueux des valeurs de la République
  • L’Universalité des allocations familiales
  • Des Sanctions pour les parents en cas de manquement à leurs obligations
  • La Création d’un statut légal et fiscal pour les aidants familiaux
  • Le Développement la prévention contre le suicide et les troubles mentaux
  • Le Développer de « l’accueil temporaire » (l’intervention à domicile d’une personne tierce)
  • L’accueil des élèves handicapés dans les écoles ordinaires
  • La formation en alternance des personnes handicapées
  • Imposer les recommandations de la HAS pour la prise en charge de l’autisme.
  • Apporter un Droit à la formation pour les parents d’un handicapé
  • Faciliter les aides aux travailleurs handicapés dans les entreprises
  • L’Alignement des régimes de retraite du public et du privé
  • La Retraite à 65 ans et la Suppression des régimes spéciaux de retraite

Avec le résultat des votes de la primaire, il faut s’attendre à ce que le programme de François Fillon soit décortiqué et il n’est pas sûr qu’au final une majorité des français s’y retrouve. En tout cas les travailleurs sociaux de la fonction publique tous comme les soignants et les enseignants ont, semble-t-il, beaucoup à perdre si les mesures annoncées (retraites, 35h, non-recrutements) sont appliquées. 

Photo : UMP Photos François Fillon, Réunion des cadres UMP – 26 novembre 2011

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s