Plus jamais ça ! émotion après la mort d’une assistante familiale.. Des annonces de simplification pour les travailleurs sociaux… Le business du social

  • « Plus jamais ça ! »: des familles d’accueil rassemblées à Limoges après le suicide d’une assistante familiale. Des familles d’accueil de la Haute-Vienne et d’ailleurs se sont rassemblées ce mardi matin devant l’Hôtel du Département à Limoges. Elles dénoncent un certain isolement face à des jeunes de plus en plus perturbés, et parfois violents. Une centaine de personnes étaient présentes pour ce rassemblement organisé notamment pour rendre hommage à Sylvie, une assistante familiale qui s’est suicidée en septembre dernier.
  • De nouvelles annonces de simplifications pour le travail social« Les travailleurs sociaux se plaignent d’une perte de sens de leurs métiers, qui sont devenus trop techniques, avec énormément de dispositifs… » Ce n’est pas une assistante sociale qui parle, ce 10 novembre à Paris, mais Ségolène Neuville, la secrétaire d’Etat aux Personnes handicapées et à la lutte contre l’exclusion. Invitée, par l’Association des journalistes de l’information sociale (Ajis), à rendre compte de ses politiques, elle a précisément quelques simplifications à annoncer – au profit des travailleurs sociaux, comme de leurs bénéficiaires…
  • Le business du social : Quand les caisses sont vides, c’est le social qui trinque : enfants maltraité.es, exclusion sociale, personnes âgées, personnes handicapées. Tous ces publics sont concernés par le coup de rabot de 100 millions d’euros sur les subventions sociales annoncé par Jean-René Lecerf, président du département du Nord. Les associations en charge de l’accompagnement sont priées de se serrer la ceinture et de « changer de culture » pour se convertir à « l’entrepreneuriat social »…
  • Expérimentation : Les psychologues remboursés pour les jeunes de 6 à 21 ans. A partir de janvier 2017, les séances chez le psychologue pour les jeunes de 6 à 21 ans pourront être remboursées. Mais les psychiatres estiment que c’est à eux de poser le diagnostic. Cette mesure expérimentale devrait même débuter dès le 1er janvier 2017 (pour quatre ans) avec l’orientation de 2 000 jeunes vers un psychologue libéral. Ces jeunes patients seront adressés par leur médecin traitant, scolaire, ou le pédiatre. Les psychologues n’étant pas des médecins, les consultations sont, à l’heure actuelle, à la charge des familles. Et c’est ce schéma-là que souhaitent conserver les médecins, vent debout contre la mesure.

et aussi

 

photo prise le 21 avril 2011 par Alain Bachellier ; Certains droits réservés : la photo a été recadrée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s