L’internet reconnu comme une nécessité pour les familles modestes.. Comment améliorer l’accès aux droits sociaux… Crise à l’IRTS-DS de Rouen..

  • L’accès à Internet maintenu malgré les impayés pour les familles à faibles revenus : L’Etat va lancer en janvier prochain un dispositif qui permettra aux foyers les plus modestes qui ne peuvent pas payer leur facture de rester connectés à domicile. A partir du 1er janvier 2017, les départements de la Haute-Saône et de la Seine-Saint-Denis vont ainsi expérimenter pendant un an une « aide au maintien de la connexion internet » pour « toute personne ou famille éprouvant des difficultés particulières » à payer son abonnement.
  • Un rapport pour améliorer l’accès aux droits sociaux : Il propose que la politique de lutte contre le non-recours, et « par cohérence l’ensemble de la politique de lutte contre l’exclusion, soit placée sous la responsabilité principale des conseils départementaux ». Chaque conseil départemental devra identifier « une structure d’accueil unique » et un « référent de parcours ». Comme envisagé dans le plan d’action sur le travail social présenté en octobre 2015, ce « référent de parcours » serait chargé de la coordination des différents intervenants, à l’image du médecin traitant dans le parcours de soins.
  • L’IRTS-DS de Canteleu près de Rouen n’est pas sorti de la crise. Les étudiants ont eux aussi affiché leur raz-le-bol. Dans une liste longue comme le bras, ils ont énuméré les raisons de leur colère : « absence d’emploi du temps détaillé, absence de versement des bourses et des indemnités Pôle emploi suite à des envois tardifs de dossiers, absence du calendrier des rattrapages… » mais aussi, dénonce le Comité normand de protection du travail social (CNPTS), des « intimidations, menaces, insultes et agressions verbales auprès d’étudiants ». Une attaque rejetée en bloc par Dominique Barnet, président de l’Association gestionnaire du centre de formation…
  • Revenu universel : qui propose quoi ?  Si Manuel Valls défend depuis plusieurs mois l’idée d’un revenu de base, le Premier ministre n’est pas le seul à se pencher sur ce sujet. À droite comme à gauche, la question resurgit à l’approche de la présidentielle.

et aussi

  • Opinion : il faut sortir le social de son « gloubi-boulga »Dans un grand saladier, vous mélangez de la cohésion sociale, du lien social, de la lutte contre la pauvreté, de l’emphase rhétorique très forte et de la compassion bien tiède. Vous ajoutez quelques zestes de critique de l’assistanat, ou un peu de célébration du développement social local, le tout saupoudré d’une bonne dose de sigles. L’ensemble vous autorise à produire des papiers, des prises de position, des propositions qui sonnent bien.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s