Les syndicats exclus du Conseil National de Protection de l’Enfance !.. Etudiants : « Juste la fin du travail social ? ».. MIJE : S’il vous plait, dormir couloir..

  • Les organisations syndicales exclues du Conseil national de protection de l’enfance : « Le tout nouveau Conseil national de protection de l’enfance ne laisse aucune place aux organisations syndicales qui sont « remplacées » par des organisations professionnelles, faisant fi une fois de plus des salariés et de leurs représentants élus » « Ces méthodes sont, hélas, récurrentes et significatives du peu de place et de considération accordées par le gouvernement aux salariés »  ..
  • Nantes : “Juste la fin du travail social ?” demandent les étudiants assistants sociaux :  « Ce sont ces premiers mots qui nous viennent à l’esprit lorsque l’on regarde la situation dans laquelle est plongée notre promotion d’étudiants assistants de service social deuxième année de l’ARIFTS site nantais. En effet, outre les soucis liés à notre formation et à la reconnaissance de nos diplômes qui perdurent, la recherche d’un stage devient de plus en plus inquiétante »… ( lire la suite)
  • «Je implore toi s’il vous plaît dormir couloir.» : Rozenn Le Berre délivre son témoignage. « Je suis éducatrice auprès des mineurs isolés étrangers, les MIE. Les MIE sont, comme l’indique la petite case administrative dans laquelle ils doivent se contorsionner pour gagner leur place dans l’eldorado européen, des personnes de moins de 18 ans ; de nationalité étrangère ; ne disposant pas de famille en France pouvant les prendre en charge »..

et aussi

  • Béarn : des frères et sœurs placés par la justice pour violences et délaissement de la part de leurs parents.  Avant de procéder à l’interpellation des parents, il a fallu anticiper ces mesures de placement. Les travailleurs sociaux du département n’ont jamais eu à placer autant de frères et sœurs en même temps. Les deux plus petites sont dans la même famille d’accueil. Les plus grands dans des foyers. Cette famille était suivie et connue des services sociaux, mais le travailleur social prévenait de ses visites et les parents s’organisaient pour sauver les apparences.
  • Toxicomanie : la première « salle de shoot » ouvre à ParisJean-Pierre Couteron, psychologue clinicien, président de la Fédération Addiction, et coauteur de Salle de shoot : les salles d’injections supervisées à l’heure du débat français (La Découverte, 2013), revient sur la genèse et le fonctionnement d’un tel espace.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s