« Rue des allocs » sur M6 : caricature de la pauvreté et absence de dignité. Le C.S.A. est saisi de plusieurs plaintes

Finalement comme on pouvait le craindre,  « la rue des allocs »  a permis de stigmatiser les plus pauvres  notamment les allocataires du RSA. Nous avons eu droit à une véritable caricature de la pauvreté et de l’utilisation des aides sociales  mercredi  soir sur M6. Le mal est fait. Pas de chance pour les producteurs de l’émission, l’audience n’était pas au rendez-vous.

Lors d’un échange hier le président de la Commission locale d’Insertion de mon secteur m’a confirmé qu’il avait été interpellé par des personnes qui « pourtant sont  tolérantes » en faisant référence à l’émission. Une façon de lui dire que sa fonction d’élu pourrait servir à autre chose que de s’occuper de gens qui boivent et qui profitent d’un RSA qu’ils dilapident dans les bistrots. Voilà à quoi sert aujourd’hui la télévision: à développer des idées reçues en utilisant des témoignages soigneusement sélectionnés pour construire des représentations : s’agit-il de démontrer que les aides sociales sont inutiles alors qu’elles permettent à des centaines de milliers de nos concitoyens de survivre et de garder un toit ainsi qu’un minimum de sécurité ? quelques réactions sur cette émission nous montrent aussi combien cette pratique de télévision est insupportable et redoutable. Absence d’éthique, de considération ni de respect des personnes filmées si ce n’est quelques rares situations. Quant aux autres, il va leur falloir vivre avec cette honte après avoir été filmés « comme des bêtes de foire ».

La FNARS déclare avoir saisi le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. C’est la meilleure des réponses à donner aux producteurs de cette émission qui provoquent un véritable préjudice à l’encontre des personnes qui vivent avec des minimas sociaux. Voici un extrait du communiqué : « ce documentaire multiplie les clichés, préjugés et remarques stigmatisantes à l’égard des personnes en situation de pauvreté rendues systématiquement responsable de leur situation. Les règles de décence et de respect de la dignité humaine sont à l’évidence bafouées à travers une émission guidée par un voyeurisme malsain et l’exploitation de la misère humaine à des fins d’audimat. En conséquence, la FNARS demande au CSA d’intervenir en urgence pour suspendre la diffusion de ces épisodes et de mesurer, en sollicitant les protagonistes, le degré de consentement, d’instrumentalisation des personnes filmées dans ce documentaire. Le CSA doit également s’assurer du respect de la dignité humaine et du principe de non discrimination qui s’impose aux chaines de télévision ».

En Fait selon le CSA «Quelques dizaines de signalements ont été déposés en ligne sur le site du CSA par des téléspectateurs dans la soirée de mercredi et jeudi matin»,  «Le dossier va donc être instruit. Il rendra sa décision suivant la procédure classique comme c’est le cas dès lors qu’un programme est signalé», a-t-il été précisé.

Pascale Boistard secrétaire d’État chargée des Droits des femmes, a elle aussi pris position dans une tribune. Extrait : « Ce qui est choquant n’est pas de montrer la précarité, bien au contraire. Mais lorsque que des personnes sont utilisées, devenant la proie de productions peu scrupuleuses exploitant leurs vies et leur image, c’est une question de société qui se pose. La liberté d’informer peut-elle se faire au détriment de la dignité des personnes ? La vie des pauvres est-elle, peut-elle être un spectacle ? L’intimité des autres, surtout dans des situations de fragilité pareille, doit-elle être à ce point étalée sur les petits écrans ? Je ne le crois pas. Il y a bien d’autres manières de raconter le monde et la vie que de forcer la porte de la vie privée qui doit être préservée. Le droit à la vie privée, c’est un des socles de la démocratie. Je ne suis pas certaine que celles et ceux qui ont accepté d’être les « héros » malgré eux de cette série n’aient à en souffrir par la suite« .

Pourquoi “La Rue des allocs” sur M6 fait scandale : “La Rue des allocs” sur M6, mélange raté de “Strip-tease” et de “Tellement vrai” à la sauce “Les Misérables”, stigmatise sans recul ni pudeur des habitants d’Amiens victimes de la pauvreté.

Du coté des réseaux sociaux la polémique a permis aussi des dérapages.  Entre ceux qui défendent M6 et ceux qui s’opposent à de telles diffusions, le fossé est grand et semble irréconciliable.

On ne peut pour conclure qu’être triste et affligé face à une telle représentation de la pauvreté et de l’exclusion. Une telle polémique  ne devrait tout simplement pas avoir de place dans une société éduquée et civilisée.

Photo : extrait de la bande annonce de l’émission

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s