La protection de l’enfance en danger, ça craque dans plusieurs départements…

et aussi

  • Saint-Brieuc. Grève et occupation au conseil départemental.  Dès le matin une tente Quechua et un duvet ont été installé au centre de l’hémicycle du conseil départemental à Saint-Brieuc. Preuve que les agents du conseil départemental ont prévu une occupation qui risque de durer. Ils protestent contre la volonté de la majorité d’augmenter leur temps de travail.

 

Photo : Corinne Imbert sénatrice, vice présidente du Département des Charentes maritimes, au Sénat, lors d’une séance de  questions au gouvernement (photo du site du Sénat)

Publicités

5 réflexions au sujet de « La protection de l’enfance en danger, ça craque dans plusieurs départements… »

  1. Comment et pourquoi vouloir essuyer la merde des autre nations, alors qu’on n’arrive déjà pas à gérer la nôtre!!!???. Comment gérer des mineurs migrants alors qu’on a déjà (soit-disant?) tant de mal avec les nôtres au sein de nos foyers familiaux et de la prétendue « protection de l’enfance »!.
    ARRETONS DE NOUS LAISSER MANIPULER, ET DE PERMETTRE QU’ON NOUS PRENNE POUR DES CONS!.

    J'aime

  2. Ne pas placer des bébés parce qu’ils sont trop aimés, libèrerait aussi… quand on sait que plus tard ils haÏssent leurs parents et deviennent délinquants, ce qui appelle un autre placement!!!!!

    J'aime

  3. En France la protection de l’enfance est une CALAMITÉ ! Un gouffre financier où certains se sucrent copieusement. AAE de Verdun (Meuse), 1 200 000 euros de chiffre d’affaire en 2009. Liquidités en banque 399 164, 81 euros au 31/12/2009, tout cela pour du travail de pitres.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s