3 réflexions au sujet de « Que penser du premier accueil inconditionnel ? Une nouvelle couche au mille feuille des services déjà existants ? »

  1. merci de prendre contact avec les travailleurs sociaux d accueil de la Mairie de Paris CASVP puisque le service social de secteur relève maintenant de la compétence du CASVP
    vous aurez des nouvelles fraiches et exactes
    par ailleurs voir la revue de l anas de 1995 à ce sujet pour l historique

    J'aime

  2. bonjour,
    Je suis assistante sociale de premier accueil social inconditionnel depuis 7 ans au CD du Gard, et je souhaite échanger avec vous sur ce sujet, car je m’inscris en faux sur la plupart de vos remarques.
    cette fonction est passionnante, relève d’une qualification de travailleur social et nécessite un savoir faire et un savoir être particulier et qui n’est documenté par aucune théorie. Inconditionnel signifie que je reçois toutes les personnes qui se présentent et demandent à rencontrer une assistante sociale. La moitié des personnes que je rencontre, ne relèvent pas des compétences du CD, et ce public les AS de secteur ne le rencontrent jamais, pourtant mon accueil et mes orientations libèrent plus de temps qu’ils n’en prennent et ont du sens.

    J'aime

    1. Bonjour,
      Je ne doute pas qu’un accueil bien mené puisse être intéressant et utile professionnellement. J’ai toujours considéré la pratique de l’accueil comme essentielle. (Cf. la revue française de service social de l’ANAS : L’accueil le 1er acte social ») Ce qui m’interroge est la division du travail qu’il sous tend. D’un coté des travailleurs sociaux qui écoutent, répondent à une 1ère demande, orientent, et de l’autre ceux qui ont des situations dites plus complexes d’accompagnement. Nous voyons à Paris certaines fonctions d’accueil très critiquées par des collègues car leur temps d’intervention est très (trop) limité dans le temps (sinon ce n’est plus de l’accueil simple) et, si cela est trop long, elles doivent passer le relai à une autre professionnelle. Pour moi l’accueil inconditionnel doit rester du domaine de la polyvalence de secteur. Ce qui n’est plus le cas dans le projet de réforme : les CCAS, les CHRS seront peut être demain financés pour assurer ces premiers accueils inconditionnels qui ne relèveront alors plus des Départements uniquement. C’est cela qui m’interroge. En tout cas je n’ai pas de certitudes sur ce sujet et je pose simplement des questions. Je ne vois pas où ni comment je remettrais en cause la pratique des assistantes sociales de secteur qui assurent ces premiers accueils inconditionnels : Dans mon Département la pratique existe mais pas sous forme de guichet. Simplement en prenant rendez-vous au cms. Les secrétaires interrogent les personnes avant le rendez-vous et réorientent si nécessaire. Si la personne confirme sa demande de rencontrer une as après avoir obtenu une simple réponse administrative, aucun soucis… Bref je ne vois pas où est le problème. Mais je ne comprends pas pourquoi le rapport de la FNARS ne fait pas état des accueils menés par les Départements : c’est à mon sens là, la question.

      Cordialement

      dd

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s