Une lettre des travailleurs sociaux de la Martinique.. Retour à Nantes un an après.. Perdre la raison face aux barbelés.

  • Lettre des travailleurs sociaux à la population de la Martinique : « dans un service de protection des mineurs, un travailleur social accompagne 50 familles alors que la moyenne nationale est de 25. Or, sur 5 travailleurs sociaux, 2 voient leur contrat s’arrêter ; donc, 100 familles sont sans prise en charge et sans accompagnement. Faudrait-il alors imaginer que les agents restants s’occupent des 80 familles ? Ceci est valable dans tous les services ; y compris le service social où dans l’une des 6 circonscriptions, 4 assistants sociaux sont concernés sur 17″… ( France – Antilles)
  • Retour à Nantes un an après le meurtre d’un éducateur. Alors que le décès d’un travailleur social à Nantes dans l’exercice de ses fonctions avait ébranlé la protection de l’enfance et provoqué de vives réactions sur les conditions de travail, qu’en est-il des mesures prises par le conseil départemental ? Quels sont les changements sur le terrain ? Réponses avec les principaux intéressés. (TSA)
  • Perdre la raison face aux barbelés : Un article essentiel pour comprendre la détresse des réfugiés. IDOMENI (Grèce), 18 avril 2016 – Une des choses qui me frappe le plus chez tous ces réfugiés bloqués depuis des mois à la frontière gréco-macédonienne c’est de les voir, lentement, perdre la raison. (making of de l’AFP)

et aussi

 

Photo credit: ZOBEL * via Visualhunt / CC BY-NC-ND-ND</a>

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s