Solidarité : lorsque la France est regardée avec envie aux Etats Unis…

Les mesures prises dans notre pays pour lutter contre le gaspillage et pour aider les plus démunis font le buzz outre Atlantique. Facebook est le vecteur de cette information qui vise à étendre cette pratique dans les autres pays et les différents états des Etats Unis ainsi qu’au Canada. Mais de quoi s’agit il exactement ?Avec ce titre « la France est le premier pays à forcer les supermarchés à donner la nourriture invendue aux personnes dans le besoin » l’information étonne et surtout plait à de nombreux internautes qui trouvent cette décision  très positive, malgré la contrainte qu’elle représente dans les pays libéraux généralement hostiles à toute forme de réglementation.  Mais là ce sont des citoyens qui s’expriment.

Mais tous ne sont pas d’accord. Cette décision ne fait pas l’unanimité lorsque l’on prend connaissance des différentes réactions au fil des discussions.

il y a ceux qui comme Joe Rosario  estiment que « C’est une super idée » en précisant qu’il y a des restaurants qui font ça aux Etats Unis. Cet internaute en profite au passage pour dénoncer le système social américain qui laisse les personnes les plus démunies à la rue, notamment les malades mentaux tout en dépensant des milliards de dollars pour des prisons privées ultra sécurisées

Kevin Irving explique qu’il travaille dans un Wall Mart dans le département de l’alimentation que d’épicerie sèche et qu’il y a un problème car la législation est très stricte aux Etats Unis sur la nourriture « avariée » Le seul problème avec les denrées périssables comme viande et produits laitiers est, dit il  la réglementation de la FDA qui empèche tout don.

 Barbara Dysonwilliams explique que c’est ce que qu’elle faisait lorsqu’elle avait son restaurant. À la fin de la journée, elle donnait tous les aliments au refuge pour femmes battues de sa ville.

Fred Pohl lui dénonce carrément la « paresse » des pauvres, il suggère que les dons s’accompagnent d’un travail gratuit à faire dans le magasin tel le balayage où le nettoyage des rayons (ben voyons !)

Plus triste est la réaction de Cheryl Huppler : c’est une femme qui travaille depuis 1963. Toujours modeste, elle travaille encore et ne  peut pas se permettre de prendre sa retraite. Elle a 71 ans et n’a jamais eu de l’aide quel que soit le type d’assistance. Pour elle,  le rejet de la bonne nourriture est un crime et un péché. Il faut donner à ceux qui en ont réellement besoin précise-t-elle…

Les réactions s’enchaînent ensuite par dizaines puis  par centaines… Jusqu’à ma cousine du Canada Cathy Scott qui me demande ce que j’en pense   » Of course Cathy  before the food was sent to the trash » (vous pouvez admirer au passage mon anglais francisé… )

Enfin je vous ai mis cette info car il est rare que notre pays soit salué par une initiative en direction des personnes dans le besoin. Et vous qu’en pensez vous, vu comme cela ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s