la journée internationale du droit des femmes le 8 mars, ce devrait être tous les jours… ( et pour les hommes aussi)

La journée du droit des femmes est là pour nous rappeler la persistance des inégalités de genre aussi bien au travail que dans la vie quotidienne. Il y a bien sûr la « double journée » pour celles qui ont un emploi mais aussi des droits qui sont forts différents selon les pays. Je vous propose aujourd’hui de revenir sur  les 5 points noirs de la condition féminine en France et les 5 points qui permettent d’espérer !.

Comme nous le montre cette photo, l’accès aux droits des femmes a toujours été un combat, même pour le droit de vote. Historiquement c’est une lente émancipation face aux pouvoirs des hommes et rien n’est jamais acquis.

Regardons les points noirs qui subsistent dans la société…

1- Les femmes subissent une nette  inégalité salariale : En France, 3 femmes sur 4 gagnent moins que leur conjoint. par ailleurs, du fait de la maternité, leur déroulement de carrière est limitée dans le secteur privé

2-Certaines professions ne leur sont pas toutes facilement accessibles. les filières entièrement mixtes ne concernent que 12% des actifs. Près de la moitié d’entre elles se concentrent dans une dizaine de métiers, essentiellement peu qualifiés, et donc…peu rémunérés. Cela est le cas pour les métiers du travail social ( par exemple si vous comparez les échelles de salaires dans la fonction publique entre la filière administrative ou technique et la filière sociale, vous comprendrez  vite pourquoi certains hommes ne restent pas dans ces professions à forte qualification et à bas revenu.

3- leur prises de responsabilité est freinée par leur propre opinion sur le sujet :  60% de la population estime plus généralement que les femmes ont davantage de mal à avoir des responsabilités dans la vie publique, les femmes sont 73% à le penser. Pas facile d’être une femme élue dans un monde d’hommes qui ont beaucoup de mal pour céder la place. Il a fallu légiférer pour cela

4- Elles sont plus souvent qu’on le croit victimes de violences souvent sexuelles : En Europe, une femme sur trois a été victime de violences physiques ou sexuelles. C’est le terrible constat d’une étude d’ampleur menée par lAgence européenne des droits fondamentaux. Elle estime que 62 millions de femmes dans l’UE ont déjà subi ce type de violences physiques

5- Elles subissent bien plus que les hommes la précarité : cela est dû au fait que souvent elles élèvent seules leurs enfants et sont en quelque sorte « condamnées » à vivre la pauvreté. A Paris, parmi les appelants au 115, le numéro d’appel d’urgence des sans-abri, « les femmes seules avec enfants représentaient en 2013 41% des demandes d’hébergement effectuées par les familles ».

Mais il y a aussi des points positifs qu’il faut aussi regarder :

1- elles réussissent mieux que les hommes à l’école et à l’université. Cette réussite féminine croissante en matière de formation favorise leur insertion professionnelle. Les diplômés de l’enseignement supérieur sont relativement protégés du chômage au cours de leurs six premières années de vie active, au contraire des jeunes sans diplôme.

2- Les hommes partagent de plus en plus les tâches ménagères. (non, non ne souriez pas..) Mine de rien les hommes français  consacrent désormais en moyenne 98 minutes aux tâches domestiques non rémunérées par jour. Ce temps inclut cuisine, ménage et garde d’enfants. Il sont en 2ème position en Europe sur ce sujet. (Devant les Français, il y a les Slovènes)

3- les femmes ont 2 fois moins d’accidents en voiture. Selon les chiffres de la sécurité routière publiés en 2012 par le ministère de l’intérieur, seulement 25 % des tués sur la route sont des femmes. Et puis c’est bien connu, elles vivent plus longtemps… et cela s’explique très bien.

4- Les femmes françaises sont les européennes qui auraient le moins de complexes. Selon un sondage de l’Observatoire européen de l’infidélité, près d’une femme sur trois (32 %) admet avoir été infidèle au cours de sa vie. Elles restent cependant moins nombreuses que les hommes. (entre nous je ne sais pas trop si l’infidélité dans le couple est un réel progrès..)

5 – les écarts de salaires entre elles et les hommes diminuent au fil des années grâce à  la législation: si l’on compare la situation française avec celle des voisins européens, les femmes françaises sont relativement mieux loties.

Mais bien sûr, il y a encore du chemin à faire…  Et vous dans votre quotidien, avez vous des raisons d’espérer ?

sources : BFM TV et le Monde

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s