Une réflexion au sujet de « La protection des enfants est certes difficile, mais cela vaut vraiment la peine : quelques conseils aux éducateurs qui débutent »

  1. Bonsoir
    les métiers de l’éducation et plus globalement du social donne à lire et à inscrire chez celui qui le pratique avec force et conviction une formidable créativité par delà le conformisme des organisations de travail.
    En effet, ce sont des métiers qui peuvent donner à voir comment l’individu n’est pas assujetti à un déterminisme,comment la rencontre pensée désuète peut donner lieu à un formidable terreau chez l’autre.
    le plus dur dans ces métiers c’est de s’affranchir d’un système uniformisant et déresponsabilisant et de se mettre comme l’usager au travail sur les possibles..
    C’est devenir un combattant pour la vie singulière et c’est savoir utiliser tous les ressorts rebondissants de l’organisation de travail au service de l’usager.
    Bref c’est d’être reconnu par l’organisation tout en étant capable de s’affranchir de son inertie voir de sa bureaucratie gestionnaire.
    En clair être éducateur c’est cultiver son quant à soi et s’épanouir dans la pesanteur de l’environnement voir l’hostilité d’une organisation qui voudrait tout calibrer tout maîtriser et qui s’éloigne du sujet singulier. C’est à l’image su sujet qui cherche à se grandir..
    Souvent j’y vois entre le praticien et l’usager beaucoup de similitudes..alors libre à chacun de vivre ou survivre ..mais c’est mieux d’aider les autres en étant un être singulier.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s