la relation d’aide ou comment se repositionner sur un modèle professionnel de travail social qui va à l’essentiel…

 

Interrogeons nous aujourd’hui sur ce qui se joue dans la relation d’aide entre un travailleur social et une personne dès lors que la rencontre a  eu lieu. La rencontre, c’est, rapidement écrit, le fait que le travailleur social et la personne sont centrés ensemble sur un même objectif avec un accord commun qui vise à résoudre une difficulté. L’un et l’autre, tout en n’étant pas à la même place, se respectent, ne se jugent pas et ne mettent pas en doute la parole de chacun. Lorsqu’il n’y a pas « rencontre », il reste difficile d’avancer et de construire quelque chose avec la personne.

La question pour le professionnel, reste alors son positionnement dans le champ de sa pratique : Est-ce qu’il reste derrière son bureau avec son expertise, son ordinateur, ses revues spécialisées tels les ASH ou le guide familial ? Est-ce qu’il va chercher à donner la « bonne réponse », celle de l’expert qui grâce aux outils puissants qu’il a à sa disposition aurait réponse à tout ou presque ? Ou va-t-il tenter de comprendre l’autre dans son parcours, lui expliquer ce qu’il perçoit de lui et, ensemble c’est-à-dire en changeant de place pour se mettre en côte à côte et essayer d’avancer ? sans doute un peu des 2 à la fois. Mais il me semble que la position unique d’expert est vouée à l’échec car elle s' »inscrit dans une logique de domination et renvoie la personne aidée à ses propres limites ou pire ses « incompétences » et à ses manques

Lorsque que l’on travaille sur un sujet, utilisons nous la bonne « recette » ? Celle qui est codifiée et normalisée dans nos programmes informatiques ?  Ou travaillons-nous avec une personne dans la proximité et dans la subjectivité ? Ce positionnement de proximité pour un travail social et de recherche de solution avec la personne est une posture que nous revendiquons et qui est notre particularité.

Cette posture professionnelle est très majoritairement inconnue de nos dirigeants. Pour eux, il s’agit d’apporter les bonnes réponses, voire de contrôler, et de donner la bonne direction.. Ce process de travail est masqué, et s’il est masqué, il ne peut pas être évalué. Il ne donne pas à voir ce que vous mettez en place. Récemment, j’étais avec une assistante sociale de secteur qui me dit «  j’ai complètement changé ma méthode de travail sur le budget. Auparavant, je partais toujours sur la colonne recettes/dépenses, le truc classique, aujourd’hui je pars de la feuille blanche, je mets une feuille blanche et la personne va d’abord inscrire sur la feuille ce qui est important pour elle,  et on construit ensemble à partir de ses priorités ». Les priorités de la personne ne sont pas forcément celles du travailleur social. Il s’agit de comprendre comment chacun se situe, ce qui est important, ce qui ne l’est pas. Cela peut être pour certains fumeurs d’acheter ses cigarettes. Sommes-nous là pour dire que « ce n’est pas bien de fumer et donc «n’achetez pas de cigarettes » ou encore « ah oui, vous avez Canal+ mais cet abonnement , il faut l’arrêter ». Est-ce que vous êtes dans cette logique là, certes un peu caricaturale, ou est-ce que vous êtes dans qu’est-ce qui est important pour la personne et comment les aider à se repositionner sur l’essentiel. Nombreux sont ceux qui perdent le sens de l’essentiel. Comment essayer de revenir sur les questions de l’essentiel tout en respectant les priorités de la personne ou du groupe ? Ces questions là aussi sont masquées, elles ne sont pas explicitées. Elles peuvent être explicitées dans l’entre-soi, entre travailleurs sociaux, elles peuvent l’être dans un centre de formation mais malheureusement elles ne vont pas au delà.

‘extrait d’une intervention sur l’évaluation donné lors d’une conférence à Canteleu (Caen)

 Licence photo PaternitéPas d'utilisation commercialePartage selon les Conditions Initiales Certains droits réservés par lanuiop

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s